Le LOSC renoue avec la victoire face à Toulouse (2-0)

Après une série de quatre matches sans victoire, Lille s'est imposé mardi face à Toulouse (2-0) grâce à un but de Basa et un bijou de Payet en pleine lucarne, plaçant le Losc en 9e position, à quatre points du podium.

Payet félicité par ses coéquipiers après son superbe but en fin de match.
Payet félicité par ses coéquipiers après son superbe but en fin de match. © AFP / PHILIPPE HUGUEN

Lille, qui vient de vivre un épisode inédit avec le départ fracassant de Mickaël Landreau en fin de semaine dernière, traverse une période délicate. Si la réaction du groupe, que l'on disait partagé sur le dossier du désormais ex-gardien nordiste, a été plutôt bonne samedi à Sochaux, le match nul ramené du Doubs (1-1) n'avait toutefois pas convaincu sur le plan sportif.

L'entraîneur Rudi Garcia a opté pour un retour à son équipe-type face à Toulouse, qui avait été écarté des 8e de finale de la coupe de la Ligue par Lille après prolongation 1-0 le 30 octobre dernier.

Les jeunes sont retournés sur le banc (Sidibé, Gueye, Rodelin), ou en tribunes: Gianni Bruno, buteur à Minsk puis à Bastia, est sorti en boitant samedi mais ses dernières apparitions n'avaient pas non plus été très convaincantes. Seul Lucas Digne, qui garde un temps d'avance sur tout le monde, était titulaire pour pallier l'absence de Franck Béria, opéré de la main.
durée de la vidéo: 02 min 47
Valenciennes/PSG et LOSC/Toulouse

Elana au top


Lille se montrait dangereux sur un retourné acrobatique de Chedjou (7e), une frappe ou une tête de Roux (9e, 19e) mais Ahamada ne se laissait pas surprendre.

Son homologue nordiste, Elana, désormais gardien numéro un, ne perdait pas non plus la main: face à Akpa Akpro (32e) puis Rivière (43e), il confirmait ses qualités dans les airs et au sol.

C'est finalement le gardien toulousain qui a craqué le premier. Sur un coup franc bien tiré par Payet, Basa sautait plus haut que tout le monde et grillait la politesse à Zebina pour ouvrir le score d'une belle tête (1-0, 55e). Le défenseur monténégrin aurait même pu doubler la mise quelques minutes plus tard sur une frappe sauvée in extremis (70e).

Un bijou de Payet


Casanova lançait alors l'international espoirs Wissem Ben Yedder pour aller chercher l'égalisation. Mais le TFC manquait le coche par Rivière d'abord (75e) alors que le but lui était ouvert, puis Regattin (77e).

Les Lillois en profitaient pour faire le break à quelques minutes de la fin. Sur une transversale de Rodelin, tout juste entré en jeu, Payet contrôlait et enroulait sa frappe, qui allait se loger dans la lucarne de Ahamada (2-0, 83e). Un geste magnifique qui devrait faire oublier temporairement la mauvaise passe du Réunionnais.

Les réactions

Rudi Garcia (entraîneur du Losc): "On avait à coeur de retrouver la victoire et démarrer une série. La manière m'a plu. Toulouse a pressé haut, le terrain n'est pas encore exceptionnel pour jouer court au sol. On a vu une première période équilibrée. Payet a été bon, oui. Les joueurs qui ont du talent, on attend qu'ils soient décisifs. On n'est pas sans atout sur les phases arrêtées. On a des bons +pieds+, on a des atouts dans les airs et ça nous a permis de décanter la situation. C'était capital. Pour Dimitri (Payet), la garantie, c'est qu'il est à fond en ce moment. Il est dans l'abnégation, c'est un vrai atout. Deux points sur les quatre derniers matches, ce n'était pas suffisant mais le match à Sochaux m'avait déjà donné beaucoup d'espoir.
On a vu la même équipe, capable de prendre du plaisir. C'est une vraie satisfaction de voir le groupe récompensé de ses efforts. C'est assez juste
".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
losc football