Une Nordiste sur le podium de Miss Prestige National 2013

Après Sophie Garénaux, 3e du concours Miss France, une autre Nordiste s'est illustrée dans la compétition rivale, Miss Prestige National. Caroline Boonefaes, Miss Flandre, a terminé 2e Dauphine elle aussi.  

Caroline Boonefaes, Miss Flandre, en tenue traditionnelle lors du concours Miss Prestige National 2013.
Caroline Boonefaes, Miss Flandre, en tenue traditionnelle lors du concours Miss Prestige National 2013. © MaxPPP
Décidément, c'est l'année des Nordistes dans les concours de beauté ! Samedi, Miss Nord Pas-de-Calais, Sophie Garénaux, était désignée 2e Dauphine du concours Miss France 2013. Lundi soir, c'est Miss FlandreCaroline Boonefaes, qui est devenue à son tour 2e Dauphine de Miss Prestige National, la compétition dissidente créée par la "Dame au Chapeau", Geneviève de Fontenay

Le concours a été remporté cette année à Paris par Miss Provence, Auline Grac, qui a devancé Miss Picardie et Miss Flandre. Caroline Boonefaes, 19 ans, est originaire de Gravelines. Comme son homologue de Miss France, Sophie Garénaux, elle suit des études d'infirmière.

Photo page Facebook officielle
Photo page Facebook officielle © DR
Photo page Facebook officielle
Photo page Facebook officielle © DR
Photo page Facebook officielle
Photo page Facebook officielle © DR
Photo page Facebook officielle
Photo page Facebook officielle © DR
En conflit éthique avec Endemol, société de production à qui elle a vendu la cérémonie Miss France, Geneviève de Fontenay n'était pas l'organisatrice de la finale dissidente cette année. 


Duel de deuxièmes Dauphines : Miss Nord Pas-de-Calais et Miss Flandre.
Duel de deuxièmes Dauphines : Miss Nord Pas-de-Calais et Miss Flandre. © DR
##fr3r_https_disabled##Après plusieurs jugements notamment pour "parasitisme", la "Dame au Chapeau" s'est mise en retrait. La finale Miss Prestige national 2013 avait été interdite en octobre par un jugement du tribunal arbitral, "qu'elle soit organisée directement ou indirectement" par la dame au chapeau toujours soumise à une clause de non concurrence envers Endemol. Estimant ne pas être visés par le jugement, la présidente du concours Christiane Lillio (Miss France 1968) et les comités régionaux clament leur indépendance tout en réaffirmant "leur attachement indéfectible aux valeurs prônées par Mme de Fontenay".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
miss france