Cet article date de plus de 8 ans

L'affaire Florence Cassez devant la Cour suprême le 23 janvier

23 janvier : une date capitale pour la Nordiste emprisonnée au Mexique. La Cour suprême va réexaminer son cas. Elle espère être enfin libérée. 
Les cinq membres de la première chambre de la plus haute instance juridictionnelle du Mexique discuteront sur la base d'un rapport présenté par la juge Olga Sanchez.
Ce projet ne devrait pas être rendu public avant la séance du 23 janvier, a précisé à l'AFP Cristina Martinez, responsable du service de presse.

La Cour suprême avait déjà examiné le cas le 21 mars 2011, mais sans parvenir à un accord sur la proposition d'une libération immédiate présentée à l'époque par le juge Arturo Zaldivar.
La Française avait été condamnée définitivement par la justice ordinaire mexicaine en février 2011, avec le rejet de son pourvoi en cassation.
Agée aujourd'hui de 38 ans, Florence Cassez avait été arrêtée avec son ex-compagnon mexicain Israel Vallarta en décembre 2005. L'agence fédérale d'investigation avait ensuite présenté un montage filmé d'une prétendue arrestation en direct dans le ranch de Vallarta, avec libération de trois otages.

"Mise en scène"


C'est cette "mise en scène contraire à la réalité" qui a, selon le juge Zaldivar, vicié toute la procédure et été à l'origine des irrégularités reconnues par quatre juges sur cinq la Cour suprême.
La proposition de libération immédiate de la Française n'avait toutefois recueilli le 21 mars que deux voix, celle des juges Zaldivar et Sanchez, contre trois nécessaires pour dégager une majorité.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
florence cassez