Cet article date de plus de 8 ans

L'affaire Typhaine vous a-t-elle marqué ?

En 2009, l'affaire - au départ un enlèvement d'enfant, finalement un procès de la maltraitance - avait ému et touché toute la France. 
© France 3

Procès Typhaine : suivez en direct les temps forts de l'audience à Douai.


Rappel des faits


Le 18 juin 2009, des recherches sont lançées à Maubeuge pour tenter de retrouver Typhaine, une fillette de 5 ans, signalée disparue par sa mère.
Dix jours plus tard, la mère de la fillette et son compagnon donnent  une conférence de presse pour relancer ces recherches.

Six mois plus tard, le 30 novembre 2009, lors d'une garde à vue, Anne-Sophie Faucheur, la mère, finit par affirmer que sa fille est morte par accident le 10 juin.

cafe_HD_1957_lille_locale_210113_5_21012013194357_F3
Le + du 21012013


##fr3r_https_disabled##
Le 1er décembre, le corps de la petite est retrouvée, nu, dans un bois de Marcinelle en Belgique. L'autopsie montrera des traces de violences sans déterminer la cause du décès. Le 3 mars, le juge d'instruction requalifie les faits en violences volontaires ayant entraîné la mort de Typhaine.

Un procès...

Ce matin s'ouvre devant la Cour d'Assises de Douai un procès hors-norme. Deux accusés, Anne-Sophie Faucheur, mère de Typhaine, et Nicolas Willot, son compagnon de l'époque, comparaissent pour homicide volontaire sur mineur de moins de 15 ans, violences volontaires et dénonciation mensongère  aux autorités. Ils encourent la réclusion criminelle à perpétuité. Procès de la maltraitance, procès du mensonge et de la manipulation.

... et des questions

Dans Le +  du JT régional de France 3 ce soir à 19h15, notre invité sera Joël Specque, l'ancien commissaire divisionnaire à la Police Judiciaire de Lille qui dirigeait l'enquête à l'époque.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
à l'antenne procès typhaine