Cet article date de plus de 8 ans

La réaction des salariés et des syndicats minoritaires de Goodyear face au plan social proposé par leur direction

Le retrait définitif du repreneur Titan n'est pas une surprise pour les salariés de Goodyear. Mais pour eux ils n'est pas question d'envisager un quelconque plan social. Il veulent que leur activité soit maintenue sur le site d'Amiens. 
Sortie d'usine chez Goodyear Amiens
Sortie d'usine chez Goodyear Amiens © France 3 Picardie
A la sortie de l'usine d'Amiens, les représentants des syndicats minoritaires ainsi que les salariés restent déterminé et croient en la viabilité du site d'Amiens.
Ils rejettent les mesures sociales proposées par leur direction à savoir : le reclassement d'une centaine de salariés sur d'autres sites. Une indemnité financière de 20 000 euros dès 5 ans d'ancienneté. Un budget de formation de 5000 à 7500 euros par salarié. Et enfin une aide de 15 000 euros à la création d'entreprise. Le syndicat SUD refuse d'entendre parler de plan social. La CFE-CGC reproche à la CGT D'avoir fait fuire l'éventuel repreneur Titan.

  
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
goodyear