Après avoir mené 3-0, le Losc tenu en échec par Sochaux 3-3

© DENIS CHARLET / AFP
© DENIS CHARLET / AFP

Enorme revirement de situation au Grand Stade de Lille hier soir. Les Lillois, qui jouent les places européennes, se sont faits rejoindre au score en huit minutes à la fin du match alors qu'ils menaient 3-0. Compte-rendu. 

Par EP avec AFP

Lille, qui menait 3-0 à la 78e minute, a concédé trois buts en huit minutes et permis à Sochaux d'arracher le match nul (3-3) sur la pelouse du Grand Stade, vendredi en match avancé de la 34e journée de Ligue 1.

Trois coups de pied arrêtés qui ont débouché sur un but de Kanté et un doublé de Nogueira ont transformé la fin de match des Nordistes en véritable cauchemar. Après seulement quelques minutes de jeu, on ne donnait pourtant pas cher des Sochaliens. Les attaquants lillois, qui n'avaient pas marqué depuis deux matches (0-0 contre Marseille, buts des défenseurs Digne et Basa à Bastia), ont voulu prendre les choses en main dès le début du match.

On ne donnait pas cher des Sochaliens


En tête, Dimitri Payet qui, sur un  service de Rodelin, tardait trop et se faisait finalement contrer par la défense sochalienne (5e). Une frappe du Réunionnais (10e) et une autre de Kalou (21e) étaient également contrées par une formation doubienne bien organisée en défense.

DMCloud:62169
Losc 3 - 3 Sochaux


L'ouverture du score intervenait logiquement peu après. Rodelin servait Kalou dans le dos de la défense, l'Ivoirien prenait le temps de contrôler et de placer une frappe imparable du pied droit (1-0, 26e). Sochaux ne parvenait pas à réagir et à part une percée de Sio, qui chipait le ballon dans les pieds de Basa avant de placer une frappe hors cadre (36e), les occasions étaient lilloises.

Cauchemar lillois


Rodelin avait même doublé la mise, après deux tentatives de Digne, mais l'arbitre refusait le but pour un hors-jeu (28e). Une tête de Basa repoussée par Pouplin (40e) puis un coup franc de Martin sur la transversale illustraient encore la supériorité lilloise, avant que Kalou, bien servi par Martin, ne s'offre un doublé juste avant la mi-temps (2-0, 45+2).

Au retour des vestiaires, Lille restait sur le même rythme et enfonçait un peu plus le clou par Basa (3-0, 48e) face à des Sochaliens volontaires
mais impuissants. Martin, toujours en quête d'un premier but sous le maillot lillois, obligeait Pouplin à une superbe claquette sur un coup franc (60e).

La réduction du score par Kanté, sur un bon coup franc de Nogueira (3-1, 79e) ne semblait être qu'une réaction d'orgueil. Et pourtant, deux autres coups francs de Nogueira (84e, 87e) allaient permettre aux Sochaliens de sauver l'impossible et de repartir avec le point du match nul.

Réactions des entraîneurs

Eric Hély (entraîneur de Sochaux): "Notre première heure de jeu, on a laissé Lille s'exprimer, je voulais plus de discipline défensivement. C'est arrivé parce que des gens sont entrés pour donner à l'équipe, on prend un point inespéré. Au niveau comptable on est heureux, au niveau de la performance, on voit qu'il y a encore des choses à améliorer. Mais on peut se sauver. Si je n'y croyais plus? C'est l'attitude des joueurs qui fait penser ça. Si tu prends l'eau de partout, l'entraîneur est impuissant. A part demander plus d'énergie sur le terrain. A 3-1, je me dis: peut-être. C'est le bon scénario. Les joueurs ont cru à leur destin pour le scénario final que vous connaissez. Il nous reste quatre matches, il faut qu'on soit consistant collectivement, il faut être conquérant. Ça ne peut pas être qu'une façade. J'ai fait des changements parce que j'attends beaucoup des remplaçants, et on a vu aujourd'hui qu'ils étaient très importants".

Rudi Garcia (entraîneur de Lille): "C'est une faute professionnelle. On ne peut pas mener 3-0 à la 70e minute et faire 3-3 face à une équipe relégable. On ne peut s'en prendre qu'à nous-mêmes, quand on s'est arrêté de jouer, on a été puni. Quand on ne met pas le 4e but, normalement ce n'est pas grave mais c'est là où certains sur le terrain doivent remettre tout le monde à l'endroit. J'attendais plus de mes cadres. Je suis anéanti, et très fâché, donc je vais garder le débriefing pour demain matin. On a peut-être perdu plus que deux points ce soir, il reste quatre matches et j'ai envie de continuer avec ceux qui ont envie. Je vais être attentif à l'attitude des joueurs à l'entraînement et ils vont se souvenir de la semaine qui arrive. Sochaux est l'une des meilleures équipes sur coup de pieds arrêtés. Une succession de fautes, on n'a pas été bon dans les vingt dernières minutes. De manière inconsciente, il y a eu de la suffisance à 3-0. Quand on ne fait plus les efforts, on redevient une équipe moyenne".

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus