Braderie de lille : la conductrice de la voiture folle maintenue en détention

Publié le Mis à jour le
Écrit par AFP

Le tribunal correctionnel de Lille a renvoyé lundi au 7 octobre le procès de l'automobiliste de 38 ans qui a blessé au volant de sa voiture plusieurs personnes à Lille samedi et qui devait être jugée en comparution immédiate.

Le tribunal a décidé du "maintien en détention (de l'automobiliste) afin d'éviter la réitération des faits", a déclaré le président, alors que le casier judiciaire de la prévenue comporte 30 mentions, dont près de la moitié liée à la conduite automobile.

Sa dernière condamnation remonte au 1er août 2008, à Metz

L'accident a eu lieu vers 2H00 dans la nuit de vendredi à samedi rue Masséna à Lille, dans un quartier qui connaissait une très forte affluence à la veille de l'ouverture de la braderie.

L'automobiliste était en état d'ivresse, avec 0,55 mg d'alcool par litre d'air expiré, a précisé le président du tribunal. 

"Il y avait du sang des blessés des bagarres"


"Je ne pouvais pas passer, j'étais oppressée et c'est vrai que j'ai accéléré", a reconnu lundi la prévenue, qui a pleuré à deux reprises dans la salle d'audience. "Il y avait du sang, des blessés, des bagarres... je n'avais jamais vu la rue dans cet état-là, c'était vraiment impressionnant. Il y avait beaucoup de CRS pour protéger aussi la personne qui se faisait abîmer sa voiture, bousculée par tout le monde", a déclaré devant le palais de justice l'une des victimes de l'accident, Benoît Taquet, un étudiant lillois de 22 ans.

"J'ai juste eu le temps d'entendre qu'elle accélérait, je me suis retourné et je me suis retrouvé à terre directement. Cela s'est passé très vite", a ajouté l'étudiant, qui a eu plusieurs points de suture au-dessus de l'oeil droit.

Vingt-trois personnes au total ont été conduites dans trois hôpitaux lillois mais aucun pronostic vital n'a été engagé.