Arques : l'ascenseur à bateaux des Fontinettes classé monument historique

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Nord Pas-de-Calais
L'ascenseur à bateaux des Fontinettes à Arques.
L'ascenseur à bateaux des Fontinettes à Arques. © H.P.Burger

La Commission nationale des monuments historiques, a  donné un avis favorable ce lundi pour le classement au titre des monuments historiques de l'ascenseur à bateaux des Fontinettes à Arques (Pas-de-Calais). 

L'ascenseur à bateaux des Fontinettes, classé monument historique ! Un petit événement pour l'Audomarois qui a fait depuis longtemps de cet édifice un des fleurons de son potentiel touristique. 

Ce classement devrait permettre d'obtenir des financements pour rénover, restaurer le site. Mais les sites classés doivent aussi respecter certaines règles, obtenir des autorisations avant le lancement des chantiers. 

En 2012, la mairie d'Arques avait annoncé des travaux de réhabilitation sur ce site. Coût total des travaux : 5,2 millions d’euros. Ils ne devraient donc pas être entièrement à la charge de la commune. L’ascenseur à bateaux des Fontinettes ne fonctionne plus depuis 1967, mais il attire jusqu’à 10 000 curieux par an.

L'ascenseur à bateaux des Fontinettes, un monument unique
Construit de 1883 à 1887, sur le canal de Neufossé à Arques par l'ingénieur anglais Edwin Clarke et le français Bertin, l'ascenseur à bateaux des Fontinettes est reconnu comme un fleuron du patrimoine industriel, seul ouvrage de ce type en France. Il était à l'époque une prouesse technique.

Cet ouvrage d'art dont le mode de fonctionnement repose sur celui de la balance hydraulique a été réalisé pour remplacer une échelle de cinq écluses et franchir un dénivelé de plus de 13 métres permettant ainsi un gain de temps réel dans la navigation et l'acheminement des marchandises.

Unique en France, il fonctionna jusqu'en 1967.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.