• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Wallerand de Saint Just, conseiller régional FN de Picardie, interpellé à Paris

La Présidente du Front National Marine Le Pen et Wallerand de Saint-Just, candidat du FN à Paris, mercredi 26 juin dans la capitale. / © FRED DUFOUR / AFP
La Présidente du Front National Marine Le Pen et Wallerand de Saint-Just, candidat du FN à Paris, mercredi 26 juin dans la capitale. / © FRED DUFOUR / AFP

Le conseiller régional de Picardie, et tête de liste du FN pour les municipales à Paris, Wallerand de Saint-Just, a été interpellé avec d'autres militants du Front National qui ont perturbé la commémoration du 11 novembre par François Hollande. Le Président de la République a ainsi été hué.

Par AFP

Les cérémonies du 11 novembre sur les Champs-Elysées ont été perturbées lundi par des groupes de manifestants venus conspuer François Hollande, provoquant des accrochages avec les forces de l'ordre, qui ont procédé à 73 interpellations.

Plusieurs dizaines de manifestants, parfois sans lien entre eux, ont scandé des slogans hostiles au chef de l'Etat et réclamé sa démission. Militants d'extrême droite en blousons de cuir et manifestants arborant le bonnet rouge des opposants bretons à l'écotaxe étaient sur les Champs-Elysées pour dénoncer la politique du chef de l'Etat.

Des slogans "Hollande démission, dictature, ta loi on n'en veut pas!" ont fusé. Mais des opposants à l'extrême droite ont également manifesté, scandant "A bas le Front national".

DMCloud:125327
Interpellations de manifestants à Paris
Images France 3


Selon la préfecture de police, 73 personnes qui s'étaient rassemblées à l'appel "du Printemps français", en pointe contre le mariage homosexuel, et "de groupes d'extrême droite, dont le Renouveau français" ont été interpellées. Des interpellations pour "manifestation non déclarée" ou "violences volontaires contre les forces de l'ordre".

Parmi ces 73 personnes interpellées, des militants du Front National au nombre desquels figure Wallerand de Saint Just, conseiller régional de Picardie et chef de file du FN pour les prochaines municipales à Paris.

Marine Le Pen a dénoncé des "arrestations arbitraires" et a rejeté toute responsabilité de son parti dans ces incidents.

Sur le même sujet

Les anecdotes d'Astou Diakete

Les + Lus