Cet article date de plus de 7 ans

Berck : la femme qui a parlé à la mère de la fillette dans le bus s'est manifestée

Selon nos informations, l'appel à témoins lancé par le Parquet de Boulogne-sur-mer a donné un résultat important : la femme qui a parlé à la mère de fillette mardi dans le bus vers Berck s'est manifestée auprès de la police. 
On ignore pour l'instant si ce témoignage pourra être décisif mais pour la police judiciaire en charge de l'enquête autour de la fillette découverte morte sur la plage, c'est une avancée importante. 

Suite à l'appel à témoins lancé dans la presse ce lundi, la femme qui a été vue en train de parler à la mère de la fillette dans le bus de 14h50 entre Rang du Fliers et Berck mardi dernier s'est manifesté auprès de la police. Son témoignage est en train d'être exploité. Cette femme, "a contacté le numéro vert et a été entendue par la police judiciaire", a déclaré à l'AFP le procureur Jean-Pierre Valensi. 

"Elle a témoigné qu'elle était bien avec elle (dans le bus) et a reconnu cette personne sur les photos", a-t-il ajouté. "C'est une toute petite avancée, mais c'est une avancée grâce à la presse et au numéro vert", a-t-il salué.

"Il faut maintenant arriver à identifier" la mère, a-t-il ajouté. "Où est-elle? Qui est-elle? On ne sait pas", a poursuivi M. Valensi, soulignant qu'il n'y avait eu "ni témoignages ni appels de la région parisienne".

La police tenait à entendre cette femme d'une quarantaine d'années car selon d 'autres témoins, elle aurait parlé à la femme de type africain/antillais, à lunettes. Elle aurait notamment entendu le prénom de la fillette. Un détail très important pour tenter d'identifier la fillette et sa mère qui n'ont officiellement pas de nom pour l'instant. 

Un autre témoin a rencontré la femme recherchée

"La veille au soir (le mardi 19 novembre, ndlr), elle m'a interpellé dans la rue avec la poussette et le bébé qui pleurait. (...) Elle était un peu paumée, elle
marchait à grandes enjambées
", a également raconté à l'AFP un autre témoin, présent lors de la découverte du corps et qui a été plusieurs fois entendu par la police.

"Elle m'a demandé où était la plage et la mer, et elle cherchait un hôtel", a-t-il poursuivi en requérant l'anonymat, décrivant "une femme mûre, relativement coquette" et avec "une certaine distinction".

Le corps de l'enfant avait été retrouvé mercredi sur le sable par des pêcheurs de crevettes, mouillé et habillé.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
criminalité