Cet article date de plus de 7 ans

Adélaïde, morte noyée à Berck, a désormais une pierre tombale à son nom à Boulogne

Adélaïde, morte noyée à Berck, a désormais une "sépulture décente" à son nom, prise en charge par la mairie de Boulogne-sur-mer. Elle avait été enterrée vendredi dernier dans le carré des indigents. 
La mairie de Boulogne-sur-Mer a indiqué jeudi que la tombe de l'enfant est désormais recouverte d'"un monument décent" comportant son prénom, Adélaïde, et la date à laquelle le corps a été découvert, le 20 novembre 2013, conformément aux annonces faites lundi par la maire.
La municipalité s'occupera de fleurir régulièrement cette sépulture, qui reste située dans le carré des indigents. Des photos publiées sur le groupe "Hommage pour la petite fille de Berck", sur le réseau social Facebook, montrent la dalle de marbre gris recouverte de fleurs, de peluches et de messages d'hommage à la fillette.

Adélaïde a été enterrée vendredi dans l'urgence, sous X, dans le carré des indigents du cimetière de l'Ouest à Boulogne-sur-Mer, sans plaque ni pierre tombale. Mais face à l'émotion suscitée par l'affaire, la maire de Boulogne-sur-Mer avait promis lundi de lui offrir une sépulture "digne".

Marche blanche dimanche

La fillette ne sera reconnue légalement - et sa tombe ne comportera pas son nom de famille et son âge - que lorsqu'un jugement déclaratif de naissance lui donnera une date de naissance et une identité. Une procédure civile est en cours à Nanterre, a précisé la mairie de Boulogne-sur-Mer.

Une marche blanche doit avoir lieu dimanche à Saint-Mandé à la mémoire d'Adélaïde, a-t-on appris auprès de la mairie. La marche, organisée à l'initiative du comité de soutien à la fillette, débutera à 14 heures devant l'Hôtel de ville pour rejoindre le domicile des parents. "Tous les habitants de la ville de Saint-Mandé sont invités à y participer", a-t-on précisé à la mairie.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
criminalité