Cet article date de plus de 7 ans

Mort d'Adelaïde, noyée par sa mère à Berck : le père s'est constitué partie civile

Le père d'Adélaïde, 15 mois, noyée par sa mère à Berck-sur-Mer (Pas-de-Calais), s'est constitué partie civile, a indiqué jeudi le parquet de Boulogne-sur-Mer.
Ce retraité de 63 ans, Michel, qui n'avait jamais reconnu la fillette, a été entendu par le juge d'instruction et s'est constitué partie civile la semaine dernière,
a déclaré à l'AFP Nathalie Bany, procureur adjoint de Boulogne-sur-Mer, confirmant une information du journal Le Parisien.

Adélaïde serait née chez lui à Saint-Mandé (Val-de-Marne) le 9 août 2012 mais n'a jamais été inscrite à l'état civil. En l'absence de tout document légal, il aura fallu des tests ADN pour établir avec certitude que cet homme est bien le père de l'enfant dont le corps avait été retrouvé par des pêcheurs de crevettes sur la plage de Berck au matin du 20 novembre.

La mère, Fabienne Kabou, âgée de 36 ans, a avoué avoir abandonné Adélaïde sur le sable alors que la marée montait et s'être rendue de Saint-Mandé à Berck dans ce but précis. Elle a été mise en examen et écrouée. Selon le parquet, Mme Kabou a avancé des problèmes d'incompatibilité entre la
prise en charge de la fillette et sa vie de couple.

La fillette a été enterrée vendredi dans l'urgence, sous X, dans le carré des indigents du cimetière de l'Ouest à Boulogne-sur-Mer, sans plaque ni pierre tombale. Mais face à l'émotion suscitée par l'affaire, la maire de Boulogne-sur-Mer a annoncé lundi qu'elle allait offrir une sépulture "digne" à la fillette.
Selon la mairie, la tombe devrait rester dans le carré des indigents, mais avec un caveau au prénom de la fillette, régulièrement fleuri par la municipalité.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
criminalité