Chasse: suspension de la prolongation de la date de chasse aux oies sauvages

© France 3 Picardie
© France 3 Picardie

Le Conseil d'Etat a suspendu mercredi la prolongation de la chasse aux oies jusqu'au 10 février accordée par le gouvernement en rappelant qu'elle doit cesser le 31 janvier au plus tard afin de protéger les oiseaux en période de reproduction.

Par AFP


En dépit d'une décision précédente du Conseil d'Etat en décembre 2011 confirmant la date-butoir du 31 janvier, le ministère de l'Ecologie avait adopté le 30 janvier un arrêté repoussant les dates de fermeture au 10 février pour la chasse de l'oie cendrée, de l'oie des moissons et de l'oie rieuse.

Saisi par France Nature Environnement (FNE), la Ligue de protection des oiseaux (LPO) et Humanité et Biodiversité, le Conseil d'Etat a estimé que cette prolongation décidée par le ministère ne permettait pas de respecter l'exigence européenne en matière de protection des oiseaux sauvages, qui ne doivent pas être chassés pendant "certaines périodes de vulnérabilité, notamment en période de migration et de reproduction".

Le Conseil d'Etat, dans un communiqué, indique donc avoir suspendu immédiatement l'exécution de cet arrêté. "Pour la cinquième fois en dix ans, le Conseil d'État a réaffirmé que la chasse des oiseaux d'eau doit impérativement fermer au plus tard le 31 janvier", se sont félicitées les trois ONG dans un  communiqué, voyant dans cette prolongation un geste envers les chasseurs en période électorale.

Les associations "appellent les pouvoirs publics à faire respecter sur le terrain la fermeture de la chasse" alors que "les oiseaux ont entamé leur migration vers leurs sites de nidification".

Pour justifier sa décision, le ministère de l'Ecologie expliquait son site internet que la population d'oies cendrées est "en pleine expansion" et mettait en avant les "dégâts de plus en plus importants" sur les cultures surtout aux Pays-Bas et en Belgique ainsi qu'une "nécessaire régulation" de l'espèce.

A lire aussi

Sur le même sujet

Lille : un capitaine de la gendarmerie accusé de harcèlement moral, de racisme et d'homophobie

Les + Lus