• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Un trisomique de l'Aisne sur les murs de toute la France

Cette campagne de communication sera affichée pour une semaine à partir de ce mercredi 5 mars 2014 à Paris et dans toutes les grandes villes de France / © ladifferenceestunechance.com
Cette campagne de communication sera affichée pour une semaine à partir de ce mercredi 5 mars 2014 à Paris et dans toutes les grandes villes de France / © ladifferenceestunechance.com

La campagne de communication vise à promouvoir la 3ème journée mondiale de la trisomie 21. Elle met en scène à partir de ce mercredi 5 mars 2014 Arnaud Pierret (43 ans) et son papa Alain (66 ans). Ils vivent à Saint-Gobain dans l'Aisne.

Par Florent Boutet

 "On doit montrer que la trisomie ce n'est pas uniquement que du négatif". Alain Pierret ne s'attendait pas à se retrouver sur les panneaux publicitaires avec son fils. Ils sont pourtant tous les deux les ambassadeurs de l'association "Trisomique et alors?" qui a choisi de lancer une campagne de communication avant la journée mondiale de la trisomie ce 21 mars 2014. Une journée qui vise à lutter contre les préjugés et les discriminations qui touchent les malades et leurs proches.

Combat d'un père et de son fils trisomique
Equipe: Rémi Vivenot et Eric Henry. Intervenants: Arnaud et Alain Pierret


Repérés sur Youtube et sélectionnés à Paris


Arnaud et Alain ont été repérés sur Youtube. Depuis 2011 ils jouent de la musique en duo. Leur groupe, Tiot Lin Lin se produit un peu partout en France. Pierre le papa chante et joue de la guitare, tandis que son fils trisomique l'accompagne aux percussions.

Ce projet artistique est né peu après le décès de la mère d'Arnaud. Un jour il a dit a son père qu'il voulait jouer avec lui. Alain, qui consacre toute sa vie à son enfant depuis qu'il est à la retraite a du ressortir ses partitions. Depuis ils répètent tous les jours.

La musique plus forte que la trisomie (Tiot Lin Lin)
Arnaud et Pierre : la musique plus forte que la trisomie !


Le duo ne pensait pas qu'il serait retenu pour une campagne de promotion. "On est arrivé en décembre à Paris dans un studio photo : il y avait beaucoup de familles, même des gens de Belgique" confie Alain Pierret. Même surprise quand ils ont appris l'ampleur du dispositif : 600 affiches de 8m² qui seront placardées partout en France pendant une semaine et qui renverront vers le site internet ladifferenceestunechance.com

"Les mentalités ont évolué mais il reste encore beaucoup de chemin à faire" poursuit le père. Il évoque notamment ce restaurant qui, dans les années 1970, lui avait interdit de venir dîner sous prétexte que les trisomiques n'étaient pas admis dans l'établissement car cela aurait importuné la clientèle.

Sur le même sujet

Les postiers de Saint-Quentin en grève

Les + Lus