Les villes belges de Farciennes et Arlon suspendent leurs jumelages avec deux communes françaises qui ont élu un maire Front National

© Capture d'écran RTL-TVI
© Capture d'écran RTL-TVI

La percée du Front National lors des élections municipales inquiète des élus belges. Les bourgmestres de deux villes - Farciennes et Arlon - ont décidé de rompre leurs relations avec Beaucaire (Gard) et Hayange (Moselle)

Par Yann Fossurier

La ville belge de Farciennes, ancienne cité minière située près de Charleroi, est jumelée avec Beaucaire, commune française du Gard, depuis près de 50 ans. Les familles farciennoises - les enfants surtout -  ont pris l'habitude descendre là-bas, en vacances, pour profiter du soleil et du chant des cigales. Mais aujourd'hui, les relations entre les deux villes, distantes de 900 km, semblent compromises. Beaucaire a élu dimanche un maire Front National, Julien Sanchez. Et ça, le bourgmestre socialiste de Farciennes, Hugues Bayet, ne l'accepte pas. "Nous en sommes très tristes surtout pour les Beaucairois qui sont des gens accueillants, chaleureux et généreux,m ais nous ne pouvons décemment pas travailler avec des membres du FN qui, rappelons-le, reste un parti populiste qui prône le rejet de l’autre et dont le discours est raciste et xénophobe", a-t-il déclaré au journal Le Soir. "À Farciennes, nous avons aussi notre lot de problèmes de chômage, de sécurité, d’immigration, dit-il. Et pourtant, nous faisons la preuve qu’avec du travail, nous y arrivons puisque nous sommes parvenus à faire considérablement baisser cette criminalité ainsi que le chômage."

Mardi, Hugues Bayet proposera donc à son conseil communal de suspendre les relations officielles avec Beaucaire. "Nous n'accepterons plus de nous rendre à Beaucaire sur invitation de la Ville. Et à notre tour, nous ne les inviterons plus. Les échanges aussi sont suspendus". 
FARCIENNES VS BEAUCAIRE

Farciennes n'est pas la seule ville belge à prendre cette initiative. Le bourgmestre d'Arlon, dans la province du Luxembourg belge, a décidé également de suspendre son jumelage avec la commune d'Hayange, en Moselle, qui a élu dimanche le Front National (et ex-syndicaliste de la CGT) Fabien Engelmann. "Si un élu FN veut venir à Arlon, il ne sera pas le bienvenu!", a déclaré le chrétien-démocrate (CDH) Vincent Magnus dans les colonnes de L'Avenir, qui encourage néanmoins les associations des deux villes à maintenir leurs relations.

Ce contenu n'est plus disponible

 

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Visite de chantier au musée de Picardie

Près de chez vous

Les + Lus