Battu sur sa pelouse par Brest, le RC Lens devra encore patienter pour la Ligue 1

Le RC Lens marque encore le pas après la défaite à domicile, vendredi contre Brest (0-1) lors de la 37e journée de Ligue 2, et devra encore patienter pour assurer la montée en L1.

© DENIS CHARLET / AFP
Avec ce résultat, le RC Lens reste troisième après la défaite de Caen face à Tours (1-3) mais devra marquer au moins un point face au CA Bastia lors de la dernière journée pour accéder à l'élite.

Dans un stade Bollaert-Delelis plein à craquer pour le dernier match avant le début des travaux de rénovation en vue de l'Euro-2016, le RC Lens a mis du temps à entrer dans la partie.

Le club artésien a peiné d'entrée de match, subissant les assauts brestois durant la première période. Mais ni Alphonse (3), ni Verdier (15), ne parvenaient à attraper le cadre d'Alphonse Aréola.

Au retour des vestiaires, les Sang et Or affichaient un tout autre visage. Sans doute secoués par leur entraîneur, Antoine Kombouaré, les équipiers de Jérôme Le Moigne se sont montrés plus tranchants.

Penalty manqué par Touzghar


Cette fois, les Lensois pressent d'entrée de jeu leur adversaire, et se font plus dangereux. A l'heure de jeu, ils se créent même une occasion en or d'enflammer Bollaert quand Adamo Coulibaly est fauché dans la surface par le défenseur brestois... Ousmane Coulibaly.

Mais l'attaquant lensois, Yoann Touzghar, hésite lors de la prise d'élan et rate son pénalty devant Thébaux (60). Et 20 minutes plus tard, ce sont les Brestois qui ouvrent le score par Jonathan Ayité (80), qui signe ainsi le premier but de sa saison en L2. Malgré les efforts lensois et une ultime montée du gardien Areola sur un corner dans les arrêts de jeu, le score reste en faveur des Brestois.

Si les Lensois marquent le pas, ils gardent leur destin en main avec cette troisième place synonyme d'accession en Ligue 1. Mais ils ont fait preuve de fébrilité, y compris lors du retour aux vestiaires après le match.

© Céline Rousseaux

Le résultat de vendredi n'a en tout cas pas semblé satisfaire plusieurs centaines de supporters présents, qui ont envahi la pelouse et tiré des fumigènes pendant plus de 20 minutes après le coup de sifflet final. Les forces de l'ordre ont dû intervenir.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rc lens football sport