RC Lens : Hafiz Mammadov en personne à la LFP et à la DNCG

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Nord Pas-de-Calais web
Frédéric Thiriez, président de la LFP, Gervais Martel et Hafiz Mammadov.
Frédéric Thiriez, président de la LFP, Gervais Martel et Hafiz Mammadov. © RCLENS.FR

Le propriétaire du club a confirmé, selon le journal L'Equipe, son intention d'apporter 15 millions d'euros supplémentaires dans le budget du club pour l'exercice 2014-2015. 

Le budget du club serait alors de 40 à 45 millions d'euros. "De quoi arracher le milieu de tableau" de Ligue 1, commente le journal sportif, qui précise que "la masse salariale serait doublée pour passer à 13 millions d'euros". La réponse de la DNCG, le gendarme financier du football professionnel, sera notifiée à Lens le 18 juin. 

Hafiz


Reste maintenant à savoir quelle sera la réaction d'Antoine Kombouaré, l'entraîneur du club, sous contrat jusque 2016, qui avait exprimé son souhait d'avoir de l'argent pour ne pas repartir avec la même équipe. 

"Maintenant que l’objectif est atteint (montée en Ligue 1, ndlr), j’attends de voir les moyens que l’on mettra à la disposition du club, à ma disposition, pour pouvoir recruter une équipe. Je suis très attentif à cela. Je ne demande pas des moyens considérables mais je veux avoir un minimum d’argent. La saison prochaine, il ne faudra pas repartir avec la même équipe. Il faut renforcer le groupe pour avoir une belle équipe. C’est dans l’intérêt de tous ! Je ne veux pas jouer le maintien ! L’objectif sera de jouer au moins la 10e place !", avait-il exprimé sur le site internet du club fin mai.

Le journal L'Equipe avait d'ailleurs titré quelques jours plus tôt "Kombouaré dans l'incertitude", précisant "L'entraîneur lensois attend de savoir de quel effectif il disposera en Ligue 1".

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.