Calais : les migrants dans l'attente d'une nouvelle expulsion

Un mois après l'évacuation de leurs campements à Calais, les exilés rassemblés sur le lieu de distribution des repas sont sous le coup d'un nouvel arrêté d'expulsion. Les associations qui leur viennent en aide dénoncent une spirale infernale, et l'absence de solutions.

Rassemblés sur le lieu de distribution alimentaire depuis l'évacuation de leurs campements il y a un mois, les exilés sont dans l'attente d'une nouvelle expulsion
Rassemblés sur le lieu de distribution alimentaire depuis l'évacuation de leurs campements il y a un mois, les exilés sont dans l'attente d'une nouvelle expulsion © Sébastien Gurak
Il y a tout juste un mois, trois campements de migrants avaient été démantelés à Calais. Un mois plus tard, le scénario risque de se reproduire. Vendredi 27 juin, le juge des référés du tribunal administratif de Lille a autorisé l'expulsion des migrants qui campent depuis fin mai dans un centre de distribution des repas à Calais (Pas-de-Calais).

"On va se retrouver dans la rue, seul"

Le juge a motivé sa décision notamment par le caractère prolongé de l'occupation des lieux, l'insuffisance d'infrastructures sanitaires et l'entassement de détritus, conférant un caractère d'urgence à la situation.

"Si on nous évacue de ce camp, on va se retrouver dans la rue, seul. Ici, au moins on avait des tentes, un peu de nourriture et des gens qui s'occupent de nous", s'inquiète l'un des candidats au départ pour l'Angleterre sous le coup d'une procédure d'expulsion. Ironie du sort, certains des clandestins expulsés il y a un mois avaient trouvé refuge dans ce nouveau camp que la justice menace désormais d'évacuer. Les bénévoles, scandalisés, ont l'impression d'une spirale infernale.

"Ça fait douze ans que ça dure"

"Ces gens étaient de l'autre côté de la rue. On a détruit leur campement, expose Philippe Wanesson, auteur du blog Passeurs d'hospitalités. Ils sont venus ici, on leur dit qu'ils vont être expulsés. Ils vont peut-être retourner là où ils étaient avant, ou ils vont aller ailleurs, dans les lieux qui ont souvent été des lieux de campements avant, d'où ils vont être expulsés rapidement, ou dans quelques mois. Ça fait douze ans que ça dure", se désole le militant.

En attendant, les migrants vivent dans l'angoisse, sans savoir quand les policiers auront l'ordre d'intervenir.

Notre reportage sur place de Simond Colaone et Sébastien Gurak.

durée de la vidéo: 01 min 47
A Calais, les exilés dans l'attente d'une nouvelle expulsion





Poursuivre votre lecture sur ces sujets
immigration migrants à calais