Cet article date de plus de 6 ans

Algérie-Allemagne : des rassemblements "anti-casseurs" interdits par la préfecture du Nord

Des "rassemblements anti-casseurs" prévus ce lundi soir en marge du match de Coupe du Monde entre l'Algérie et l'Allemagne et organisés par des organisations d'extrême-droite ont été interdits par la préfecture du Nord.

Incidents à Marseille après la victoire de l'Algérie.
Incidents à Marseille après la victoire de l'Algérie. © MAXPPP
La qualification de l'Algérie face à la Russie, comme sa victoire contre la Corée du Sud, avait été accueillie par des scènes de liesse dans les villes où vit une importante communauté algérienne : dans le Nord Pas-de-Calais, Lille, Roubaix, Maubeuge ou Hautmont. Mais la fête avait été gâchée par de
violents incidents : voitures brûlées, mobilier urbain vandalisé, pompiers et policiers pris pour cible, certains blessés. 22 personnes interpellées dans la nuit de jeudi à vendredi dans le département du Nord.

Rassemblement "anti-racaille" interdits

Ces dernières heures, plusieurs pages Facebook, souvent créés par des groupes ou personnes d'extrême droite, et parfois liés au Bloc identitaire appelaient à des rassemblements "anti-racaille" ou "anti casseurs". Ces manifestations étaient prévues à l'heure du match Algérie-Allemagne.

Ce lundi midi, la Préfecture du Nord a annoncé qu'elle interdisait ces rassemblements : "Le préfet du Nord a interdit par arrêté les manifestations ou rassemblements qui auraient pour objet de « s’opposer aux casseurs ou à la racaille » dans les villes de Lille, Maubeuge, Roubaix et Valenciennes ce lundi 30 juin 2014 dans la soirée et la nuit à l’occasion du match de la coupe du monde de football opposant les équipes d’Allemagne et d’Algérie, peut-on lire dans un communiqué. Constatant les différents appels sur le réseau Facebook à se rassembler ou à manifester « contre les casseurs » ou « contre la racaille », l’absence d’organisateurs déclarés et compte-tenu de la nature de ces rassemblements et des risques qu’ils pourraient occasionner, cette interdiction répond aux préoccupations d’assurer la tranquillité et la sécurité publiques.

Sécurité renforcée

Par ailleurs, les moyens de la police et de la gendarmerie seront renforcés. "La présence des forces de l'ordre a été renforcée partout où les
préfets le jugeaient nécessaire
", souligne le porte-parole de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet, assurant que ce dispositif est "prêt à répondre à toutes les situations".

Le ministère rappelle aussi que "l'immense majorité des rassemblements festifs qui ont suivi les matches de la sélection algérienne se sont déroulés dans une ambiance très sereine et sans aucun incident".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coupe du monde de football faits divers