A Calais, le LOSC perd son deuxième match amical, contre Courtrai

Publié le Mis à jour le
Écrit par AFP

A deux semaines de son entrée en lice au 3e tour préliminaire de la Ligue des champions, Lille s'est incliné 2 à 1 face à Courtrai (D1 belge) pour son deuxième match de préparation, mercredi au stade de l'Epopée de Calais.

Battu (1-0) par les modestes Tchèques de Jihlava lors de sa première rencontre amicale de la saison samedi, le LOSC n'a pas réussi à rectifier le tir.



Hormis une défense amputée de trois titulaires (Basa et Béria, ménagés, et Kjaer, rentré au Danemark pour un deuil familial), l'entraîneur lillois René Girard a aligné une équipe qui se rapprochait de celle qui devrait jouer en C1 dans deux semaines.



En attendant le retour de vacances des Mondialistes (le gardien Enyeama, le milieu Mavuba et les attaquants Kalou et Origi), Elana, Corchia, Soumaoro, Rozehnal, Souaré, Balmont, Gueye, Meité, Martin, Rodelin et Mendes ont débuté la rencontre.



Lille a rapidement ouvert le score par Rodelin, d'un lob astucieux (1-0, 5e), et a monopolisé le ballon dans la première demi-heure, avant de se relâcher petit à petit. A l'heure de jeu, Girard a procédé à plusieurs changements qui ont eu pour effet de déstabiliser sa défense.



Courtrai en a profité pour égaliser par Matton, d'une frappe au ras du poteau (1-1, 69e) et a même pris l'avantage dans la foulée. Profitant d'un mauvais alignement de la défense nordiste sur une balle en profondeur, Marusic a doublé la mise pour les Belges (1-2, 72e).



Ces deux buts encaissés coup sur coup ont réveillé le Losc, qui passait près de l'égalisation par Delaplace (73e) puis Bruno (75e), mais qui se découvrait et concédait plusieurs occasions dont Courtrai ne profitait pas. 



Un peu juste physiquement, Lille a tenté d'emballer le match mais n'a finalement pas réussi à revenir au score. Le Losc, qui affrontera le Zenith Saint-Petersbourg dès samedi, a encore deux semaines pour bien préparer son retour en Ligue des champions. Et au vu de ses deux premiers matches amicaux, il y a encore beaucoup de travail...
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité