Mehdi Nemmouche envisageait un attentat le 14 juillet, selon "Libération"

Publié le Mis à jour le
Écrit par France TV Info

Le journal révèle que le principal suspect de la tuerie du musée juif de Bruxelles préparait un attentat de grande envergure en France, "cinq fois Mohamed Merah".

De nouvelles révélations autour de Mehdi Nemmouche. Ce jeune Français, arrêté pour la tuerie du musée juif de Bruxelles le 30 mai, a été inculpé en Belgique pour quatre assassinats, et risque trente ans de prison. Mais ce n'était pas son plus grand projet : il aurait confié aux otages français qu'il gardait en Syrie vouloir commettre un attentat lors des cérémonies du 14-Juillet, d'après Libération, à paraître le 8 septembre.

D'après des PV d'audition des otages en Syrie, Nemmouche rêvait de commettre "une attaque à la Merah", le jour de la fête nationale sur les Champs-Elysées. Plus précisément "cinq fois Merah", aurait fanfaronné celui qui se faisait appeler Abou Omar "le cogneur". Nemmouche ne cachait pas son admiration pour l'auteur de la fusillade devant une école juive, à Toulouse, en mars 2012 : "Mohamed Merah, c'est le plus grand Français que la France ait jamais produit."

Malgré son arrestation le 30 mai, les services de police ont redoublé de vigilance avant le 14-Juillet, craignant que d'hypothétiques complices n'agissent sans lui, poursuit Libération.

Mehdi Nemmouche a été formellement identifié par plusieurs otages comme le geôlier des journalistes français retenus en Syrie, d'après Le Monde et Le Point.