LOSC : un nouveau statut et de nouvelles responsabilités pour Origi

© RONNY HARTMANN / AFP
© RONNY HARTMANN / AFP

L'attaquant Divock Origi, révélation belge du dernier Mondial au Brésil, réalise un très bon début de saison avec Lille où les attentes qui pèsent sur lui sont très fortes depuis le départ de l'Ivoirien Salomon Kalou au mercato.

Par AFP

Du haut de ses 19 ans, le joueur d'origine kényane a changé de statut au cours des six derniers mois, depuis sa sélection surprise pour la Coupe du monde et ses bonnes performances avec les Diables Rouges. L'attaquant avait ensuite été acheté cet été par Liverpool (pour environ 13 millions d'euros), qui l'a prêté dans la foulée au club nordiste pour un an.

"Il a encore du travail,  c'est un jeune joueur qui vient de toucher les étoiles rapidement. Il est bien dans sa peau, il a bien géré sa signature à Liverpool et
son retour en prêt ici"
, reconnaît son entraîneur René Girard.

Depuis le départ de Kalou, dont les 16 buts avaient grandement contribué à la troisième place du Losc la saison passée, Origi doit faire face à une pression nouvelle et inhabituelle pour un joueur si jeune.

Cela ne semble pas perturber le natif d'Ostende (Belgique) puisqu'en deux mois, il s'approche déjà de ses statistiques réalisés sur l'ensemble de la saison dernière où il avait marqué 5 buts, sans parvenir à faire de passe décisive.

Cette saison, après une mise en route en douceur, Origi est devenu indispensable dans le dispositif nordiste. En effet, il a marqué trois des sept buts des Dogues en L1 (soit 43%) et délivré une des trois passes décisives (soit 33%).

Le tout en seulement six matches, dont quatre comme titulaire. "Salomon (Kalou) était quelqu'un d'affirmé donc c'était le patron devant. Les
jeunes arrivaient sur la pointe des pieds. Quand la porte s'ouvre, c'est à eux d'en profiter, ce que fait Divock aujourd'hui"
, explique Girard.

Samedi dernier, le Belge a offert la victoire aux Lillois face à Bastia (1-0) d'une superbe frappe lointaine, débloquant une situation qui commençait à s'enliser pour les Dogues.


Girard attend encore plus

"Ca fait du bien de marquer, surtout un joli but comme ça. Je dois prendre des risques, jouer libéré, faire des actions. C'est ce qu'on attend de moi. Je commence à jouer de mieux en mieux", s'était réjoui après le match Origi, dont le père a été international kényan et a notamment remporté le Championnat de Belgique avec Genk.

Jeudi, alors que son équipe était malmenée en Europa League par les Allemands de Wolfsburg, il n'a pas hésité une seconde quand le Losc a décroché un penalty.

but divock origi

Il a pris le ballon et a converti l'offrande, permettant aux Nordistes de décrocher le nul (1-1). "C'est vrai qu'il est en train de grandir. C'est un garçon de grande qualité et très intéressant. Pas étonnant que Liverpool soit venu nous le piquer !", estime Girard.

L'exigeant technicien lillois attend cependant encore plus de son attaquant, qui a le potentiel pour être encore plus décisif. "C'est un très bon joueur mais il doit étoffer son jeu, notamment dans la récupération, la continuité des efforts,. Il faut qu'il continue et qu'il s'améliore."

Même son de cloche chez son partenaire Florent Balmont. "Il fait de très bonnes choses mais il a une grosse marge de progression, notamment dos au but. Depuis le départ de Salomon il a un peu plus de responsabilités mais il ne se prend pas la tête", analyse l'expérimenté milieu.

Dimanche sur la pelouse de Lyon, Origi sera encore l'atout offensif N.1 d'un Losc décimé par les blessures.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus