• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

4 fusillades en 15 jours, 1 mort, 3 blessés : que se passe-t-il à Lille ?

Ce samedi à Lille, un abattu en pleine rue. / © France 3
Ce samedi à Lille, un abattu en pleine rue. / © France 3

La fusillade de ce samedi matin qui a fait un mort à Lille est la 4ème depuis 15 jours dans la capitale des Flandres. 

Par @F3nord

Quatre fusillades en 15 jours. Inhabituel. Série noire ? Ou symptôme d'une violence grimpante dans certains quartiers ?

  • Mardi 7 octobre soir, un peu avant 22h00, un homme de 25 ans est retrouvé par terre, près de la porte d'Arras à Lille blessé aux jambes par une arme à feu. Deux coups de feu l'ont atteint. Une voiture noire, aperçue par des témoins, peu après les faits, serait en fuite.
  • Une semaine plus tard, porte d'Arras, un autre jeune homme circulant à scooter a été blessé par balle au genou à Lille Moulins.
  • La semaine dernière, à 4 h, un homme de 39 ans est atteint d’une balle à la cuisse, rue Pierre-Legrand à Fives.
  • Ce samedi, près du boulevard de la Moselle, un homme est abattu en pleine rue vers 10h30. Peu après, un homme se présente au commissariat pour avouer le meurtre.
Y-a-t-il un lien entre tous ces faits ? Impossible de le dire avec certitude. "Cela suscite l’inquiétude, c’est normal, mais il ne faut pas tomber dans la psychose. Au vu de mes informations, je ne vois pas de lien entre cette affaire (celle de ce samedi) et les autres. Les modes opératoires sont différents." a déclaré dans La Voix du Nord Franck Hanoh, adjoint à la sécurité à la mairie de Lille. Cela ressemble à un acte isolé. »

Drogue, trafic, violence

Il n'empêche, la violence, les armes, la tension sont les points communs évidents et inquiétants de cette série noire de fusillade. Marseille n'est pas Lille mais ici aussi les réglements de compte sont de plus en plus en présents.

Wazemmes (l'exaspération des commerçants de la rue Jules Guesde), Fives, Lille-Sud, Faubourg de Béthune... Tous les quartiers sont concernés. A Lille-Moulins par exemple, le phénomène est désormais très palpable. Drogue, caïds, violence, trafic d'armes, peur sont des mots qu'il est désormais impossible de ne pas entendre comme le montre ce reportage tourné cette semaine par Corinne Péhau et Emmanuel Quinart.

video moulins


La question est complexe, les moyens, même s'ils ont été renforcés, restent insuffisants et la réponse des pouvoirs publics à Lille est forcément compliqué à mettre en place. C'est ce que reconnaît Franck Hanoh : « Les trafics ont évolué. Ils sont répartis entre de nombreuses personnes avec de petites quantités. Contre ces modes de trafic nouveaux, il ne faut pas seulement des renforts, il faut des modes d’investigation nouveaux. Avec nos partenaires, il faut discuter des moyens que l’État peut mettre pour assurer la sécurité des habitants. »

A lire aussi

Sur le même sujet

Le filmeur du dimanche

Les + Lus