60% des habitants du Nord-Pas-de-Calais et de la Picardie favorables à la fusion des 2 régions

Selon un sondage Ifop-Apreva paru ce mardi dans le Courrier Picard, l'Aisne Nouvelle et la Voix du Nord, 60% des habitants du Nord-Pas-de-Calais et de la Picardie sont favorables à la fusion des 2 régions. Mais 65% pensent que cela n'améliorera pas leur vie.

Par AFP

Selon ce sondage réalisé du 3 au 5 novembre, l'adhésion populaire est surtout relevée dans les deux départements voisins du Pas-de-Calais et de la Somme, dont respectivement 75% et 63% appuient le projet prévu par la réforme territoriale.

En revanche, dans le Nord (56%) et plus encore dans les deux départements picards de l'Aisne (52%) et de l'Oise (50%), le ralliement est nettement plus tiède.

Une bonne moitié -53%- des personnes interrogées craignent notamment que la fusion entraîne une hausse des impôts locaux.

En Picardie, peuplée de deux millions d'habitants, on redoute davantage une perte d'identité (56%) que dans le Nord et le Pas-de-Calais (44%), forts de leurs quatre millions de résidents.

La question de la future capitale du nouvel ensemble divise d'emblée les sondés: 57% choisissent Lille (71%, certes, dans le Nord-Pas-de-Calais, mais un maigre 28% en Picardie), 19% Amiens (mais 44% des Picards) et 11% Arras (30% dans le Pas-de-Calais).

Le 28 novembre, la ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique Marylise Lebranchu s'est dite convaincue qu'il y aurait "peu ou pas" de conflit
pour désigner les capitales des nouvelles grandes régions résultant du nouveau découpage territorial.

Au final, ces craintes ou ce manque d'enthousiasme se traduisent par la faible proportion -45%- de ceux qui sont optimistes pour l'avenir de la nouvelle région.

Sondage Courrier Picard, Voix Du Nord
Avec : Jean-Marie François Conteur picard; Claude Gewerc Président du Conseil Régional de Picardie; un reportage de Laurent Pénichou, Benoît Henrion, Franck Blancquart et Patricia Mock


Le texte portant la réforme territoriale repassera en nouvelle lecture le 8 décembre à l'Assemblée, puis au Sénat, avant une adoption définitive avant Noël par l'Assemblée qui a le dernier mot.

N'hésitez à voter ICI pour le nom de la future grande région!!

Le panel

Enquête réalisée par l'Ifop, en partenariat avec Apréva, auprès d'un échantillon de 806 personnes représentatif de la population des régions Nord/Pas-de-Calais et Picardie âgée de 18 ans et plus. Les interviews ont été réalisées par téléphone du 3 au 5 novembre 2014.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus