• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

RC Lens : le torchon brûle entre les Red Tigers et la direction du club

© MaxPPP
© MaxPPP

Le Red Tigers, l'un des principaux groupes de supporters lensois, n'ont pas digéré le communiqué diffusé par la direction du club à la suite des jets de fumigènes lors du match Lens-Metz.

Par YF

Le torchon brûle entre la direction du RC Lens et le groupe des Red Tigers après les incidents survenus lors du match Lens-Metz au Stade de la Licorne à Amiens : la rencontre avait du être interrompue quelques minutes après des jets de fumigènes sur le terrain. Craignant visiblement des sanctions et une amende, la direction du Racing a publié lundi soir un communiqué très sévère à l'encontre de ces ultras qu'elle qualifie de "minorité" alors qu'ils constituent l'un des plus importants groupes de soutien. "Ces agissements condamnables auraient pu nous conduire à de graves sanctions : match perdu 3-0, retrait de points, match à huis clos…", pouvait-on lire. "Dans notre situation difficile, cela s'apparenterait à un chaos irrémédiable ! Et, certainement, au bout du compte, à un dépôt de bilan !"

L'argument du "dépôt de bilan" - risque évoqué pour la première fois la semaine dernière par le président lensois Gervais Martel en raison des difficultés financières de l'actionnaire majoritaire, Hafiz Mammadov - a fait bondir les Red Tigers, qui ont rédigé, à leur tour, un communiqué au vitriol, diffusé sur leur page Facebook. Evoquant leur "grande consternation",  voire "un certain dégoût", ils accusent la direction lensoise de vouloir "faire porter le chapeau à son public" devant "la situation cataclysmique" du club Sang et Or. "Leur dédain n'ayant aucune limite, voila que les incompétents nous ayant foutu au bord du chaos essaient déjà de se dédouaner quant à un éventuel (ou déjà certain ?) dépôt de bilan prochain de notre club", écrivent-ils. "Si notre contestation est forte, et que la forme n'était pas toujours la plus judicieuse nous en convenons, elle répond d'abord à des années d'incompétence et de résultats décevants. Elle répond surtout à des mois de mensonges effrontés dans lesquels l'ensemble du public lensois a été baladé​".

Les Red Tigers reprochent également à la direction lensois d'avoir évoqué, dans son communiqué, "une tentative d'envahissement de terrain dont elle doit être la seule à avoir assisté. C'est comme les millions promis, "Croyez-nous puisqu'on vous le dit..."".
Les ultras lensois se montrent très critiques depuis plusieurs mois à l'encontre de Gervais Martel et d'Hafiz Mammadov. En septembre dernier, ils avaient placardé dans les rues des affiches "Hafiz m'a tué...".  Des affiches que certains d'entre eux ont de nouveau brandi le week-end dernier au Stade de la Licorne aux côtés de banderoles appelant Gervais Martel à la démission

A lire aussi

Sur le même sujet

Teaser Nabucco de Verdi

Les + Lus