Cet article date de plus de 6 ans

Le projet d’agrandissement Calais-Port 2015 reporté

La région Nord-Pas de Calais a reporté vendredi le projet d’agrandissement du port de Calais. Cette décision provoque la colère des syndicats.
Le projet Calais-Port 2015 pourrait créer jusqu'à 2000 emplois dans le Calaisis.
Le projet Calais-Port 2015 pourrait créer jusqu'à 2000 emplois dans le Calaisis. © MAXPPP
L’agrandissement du port de Calais, premier port français de passagers, nécessite le vote de la région Nord-Pas de Calais. Mais, selon Bertrand Péricaux, président (PCF) de la commission économique de la région Nord-Pas de Calais, le vote de la délégation de service public (DSP), nécessaire pour désigner un nouveau concessionnaire pour les ports de Calais et Boulogne-sur-Mer, prévu jeudi, a été ajourné. La mise en œuvre du projet Calais-Port 2015 a, de fait, été reportée.

Pourtant, le doublement de la capacité du port créerait entre 1 200 et 2 000 emplois dans le Calaisis selon Wulfran Despicht, vice-président en charge de la mer au conseil régional. En revanche, le projet, qui concerne également le port voisin de Boulogne-sur-mer, représenterait 800 millions d’euros, dont 600 à 650 millions pour Calais.

Les syndicats ont prévu lundi, à l’occasion de la réunion du conseil portuaire à Boulogne, un rassemblement devant la CCI (Chambre de commerce et d'Industrie) Côte d'Opale, actuel gestionnaire, ainsi qu'une opération escargot de Calais à Boulogne en fin de matinée pour protester contre ce report.

Selon Jean-Marc Puissesseau, directeur de la CCI de la Côte d’Opale, "Il est absolument nécessaire que la décision soit prise avant fin janvier car nous avons besoin de prêts de la banque, qui s'est engagée à hauteur de 520 millions d'euros". Il assure que, sans ce port, "Calais sera condamné".

"Calais port 2015", lancé en 2003, comprend la réalisation d'un nouveau bassin de 110 ha en eau profonde, de nouveaux postes à quai et de nouveaux terre-pleins au nord des installations portuaires existantes, indique la région sur son site.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports maritimes économie