RC Lens : les fameux 2,5 millions seraient arrivés

Publié le Mis à jour le
Écrit par @F3nord

Enfin une bonne nouvelle pour les finances fragiles du RC Lens ? 

Selon France Football, les 2,5 millions d'euros attendus depuis des semaines par le RC Lens seraient arrivés sur le compte du club. C'est l'Etat azerbaïdjanais qui se serait substitué à Hafiz Mammadov, l'actionnaire majoritaire en difficulté financière. Le RC Lens n'a pas confirmé cette information. 



Ces 2,5 millions d'euros viendraient compléter les 1,5 millions d'euros déjà arrivés et devraient permettre au RC Lens de lever son interdiction de recruter. Le club passe devant le DNCG le mardi 16 décembre 2014. Un versement de 14 millions d'euros est normalement attendu pour janvier, conformément aux engagements pris devant la DNCG en août dernier. 



Rassurant ?

Si ces 2,5 millions d'euros sont bien arrivés sur les comptes du club, ce serait un nouvel épisode du feuilleton autour des finances du club. Rappelons que dès le 20 novembre dernier, le RC Lens avait annoncé que l'argent allait arriver : "Nous sommes allés à Bakou voir Hafiz Mammadov avec qui nous avons fait le point sur la situation du Club et sur ses engagements futurs. La garantie bancaire à première demande a été exercée au terme du délai de 15 jours faisant suite à la non réception du reliquat de 2,5 M€ promis fin octobre 2014." Mais quelques jours plus tard, le rendez-vous avec la DNCG avait été reporté. 



Le 13 novembre dernier, Gervais Martel avait pourtant indiqué sur l'Equipe 21, "l'argent (NDLR : les 2,5 millions) devait arriver vers le 18-20 novembre". Des déclarations et des rebondissements qui ont installé un climat peu serein autour des finances du club. Le 28 novembre, Patrick Kanner, ministre des sports avait été jusqu'à déclarer : "Comme l’a dit Gervais Martel, il y a un danger de dépôt de bilan". Depuis le club se veut rassurant et confiant auprès des supporters. Mardi, c'est la DNCG qu'il faudra convaincre. Les 2,5 millions y suffiront-ils ?
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité