Cet article date de plus de 6 ans

Handball, Ligue des champions : pas d'exploit pour Dunkerque

Dunkerque, trop limité, a logiquement chuté dans la forteresse imprenable de Kielce (36-32) samedi en Ligue des champions de handball messieurs. 
Vincent Gerard a manqué dans les buts dunkerquois
Vincent Gerard a manqué dans les buts dunkerquois © MAXPPP
Décimé par les blessures, Dunkerque n'a pas réussi d'exploit face au leader du groupe D qui, sans être exceptionnel, a profité des carences défensives nordistes pour signer une neuvième victoire en autant de matches.

Cette défaite porte un coup d'arrêt à la dynamique des champions de France, auteurs de deux succès consécutifs avant la trêve internationale. Mais elle n'a rien d'infamant pour les handballeurs de l'USDK qui ont encore leur destin en main pour décrocher une accession historique au niveau supérieur.

Pour faire partie des seize meilleures équipes du continent, les hommes de Patrick Cazal devront s'imposer d'au moins trois buts dans une semaine à domicile contre les Suisses de Schaffhouse.

Avant le déplacement en Pologne, le technicien nordiste avait déjà en tête ce match-couperet et voulait surtout faire tourner son effectif pour ne pas trop épuiser les cadres et donner du temps de jeu à son vivier.

Les jeunes pousses Tom Pelayo, Florian Billant ou encore Nicolas Nieto ont apporté de la fraîcheur et montré des choses intéressantes en attaque, mais leur manque d'expérience a pesé dans la balance.

Ce sont surtout les absences du gardien titulaire Vincent Gérard et de l'un de ses tauliers en défense Mickaël Grocaut, venues s'ajouter à celle de l'ailier Pierre Soudry (ménisque) et du pivot Benjamin Afgour (dos), qui se sont fait ressentir.

Pendant 25 minutes, les Dunkerquois ont bien résisté profitant d'une certaine lourdeur adverse. Mais leur manque d'opportunisme en attaque (55% de réussite contre 76% pour Kielce en première période) et de discipline en défense leur a coûté cher en fin de première mi-temps.

Emmené par l'artilleur Karol Bielecki et l'imposant pivot espagnol Julen Aguinagalde, a teurs de six buts chacun, Kielce a creusé l'écart pour quitter le parquet avec 4 longueurs d'avance à la pause (19-15).

Les Nordistes ont ensuite passé leur temps à courir après le score. Ils n'ont jamais abdiqué à l'image de Baptiste Butto, meilleur marqueur des siens (5 buts), mais leur manque d'impact défensif et leur mauvaise gestion des supériorité numériques les ont plombés. Ils pourront nourrir des regrets, car Kielce ne semblait pas intouchable. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
usdk handball