Cet article date de plus de 6 ans

"Pays de merde" : Patrick Kanner a demandé des excuses à Zlatan Ibrahimovic (PSG)

Patrick Kanner, le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports (également candidat PS aux départementales à Lille), a demandé ce dimanche des excuses au footballeur du PSG Zlatan Ibrahimovic. Le Suédois a traité la France de "pays de merde" après la défaite de son équipe à Bordeaux.
Patrick Kanner vs. Zlatan Ibrahimovic
Patrick Kanner vs. Zlatan Ibrahimovic © MaxPPP
Patrick Kanner, ministre socialiste de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, n'a pas tardé à réagir après les propos tenus ce dimanche par Zlatan Ibrahimovic. Après la défaite du PSG contre Bordeaux (3-2), l'attaquant suédois s'est laissé allé à quelques propos peu amènes, à son retour aux vestiaires, envers l'arbitrage et... la France. "En 15 ans, je n'ai jamais vu un un arbitre aussi nul que dans ce pays de merde. Ce pays ne mérite pas le PSG." La scène a été filmée par une caméra d'Infosport +.

"La déception d'Ibrahimovic ne justifie pas ses propos insultants vis-à-vis de l'arbitre et du pays qui l'accueille. Il devra s'en excuser", s'est indigné Patrick Kanner sur son compte Twitter.



Le vent de la polémique souffle ce dimanche soir sur les réseaux sociaux après ce dérapage de Zlatan Ibrahimovic. Un déparage que son entraîneur, Laurent Blanc, a tenu à relativiser en conférence de presse.

"Ça vous arrive d'être énervé aussi ? Mais il n'y a pas forcément un micro", a répondu le coach du PSG aux journalistes.

Peu avant 22h, Zlatan Ibrahimovic a finalement présenté des excuses formulées sur le site web du club parisien. "Je tenais a préciser que mes propos ne visaient ni la France ni les Français. J'ai parlé de football et non d'autre chose. J'ai perdu le match, et je l'accepte mais je n'accepte pas quand l'arbitre ne suit pas les règles. Ce n'est pas la première fois que cela se produit.  Je me suis exprimé sous le coup de l'énervement et tout le monde sait qu'à ce moment-là les mots peuvent dépasser la pensée. Je tiens à m'excuser si des personnes se sont senties offensée". Fin de l'histoire ?

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football psg