RC Lens : 3 raisons d'y croire, 3 raisons d'être pessimiste

Publié le Mis à jour le
Écrit par EM avec AFP

Faut-il encore croire au maintien en Ligue 1 pour le RC Lens ?

Le RC Lens est 19ème avec 25 points. Il reste 9 matchs. Les chances de maintien sont faibles depuis longtemps. Selon les dernières statistiques, la probabilité de se maintenir est de 10%. Mais la victoire face à Toulouse la semaine dernière a redonné envie à certains supporters, aux joueurs, aux dirigeants du club de croire au miracle. 

3 raisons d'y croire

  • Un calendrier relativement clément. Lens va recevoir cinq fois lors des neuf derniers matches et va affronter trois concurrents directs. Ses confrontations contre Lorient, à Metz et à Nice vaudront très cher.
  • L'état d'esprit. Malgré les problèmes financiers et l'effectif inexpérimenté, très limité quantitativement et qualitativement (en raison notamment de l'interdiction de recrutement), le RCL a toujours affiché un mental irréprochable. Et Antoine Kombouaré ne lâche rien. L'entraîneur sang et or (qui pourrait quitter le club en fin de saison) ne montre aucun signe de découragement mais, au contraire, essaie de transmettre sa passion, son sens du combat aux joueurs et à tout le club : "Nous jouons avec l’idée de sauver le club. C’est une question de survie."
  • Ajaccio l'a fait ! Il y a une dizaine de jours, nous avions raconté dans cet article qu'en 2005, les Corses, qui étaient dans une situation un peu similaire au RC Lens, avaient marqué 20 points dans les 10 derniers matchs et avaient réussi à sauver leur place en Ligue 1. Nous avions illustré cet article avec une photo de Yohan Démont, alors joueur d'Ajaccio. Dans l'Equipe, Jérôme Le Moigne a raconté qu'il avait épinglé cette photo dans le couloir des vestiaires de La Gaillette. "Je voulais montrer que que l'exploit est toujours possible", a affirmé le capitaine du RC Lens.

3 raisons d'être pessimiste

  • Une situation comptable compliquée. Avec sept points de retard sur Evian/Thonon, le premier non-relégable, et neuf sur un trio composé de Nice, Lorient et Caen,Lens n'a pas le droit à l'erreur et va probablement devoir gagner au moins cinq de ses neuf derniers matches. Une mission difficile pour une équipe qui n'a pas réussi cette saison à enchaîner deux victoires en L1.
  • Un mauvais bilan face aux rivaux. Hormis la victoire contre Toulouse, Lens a perdu quatre matches contre des concurrents directs en 2015 (à Guingamp et Caen,à domicile contre Evian et Rennes).
  • L'OM sur la route du RC Lens. "Il s’agit de notre adversaire le plus redoutable, le plus fort sur nos 9 derniers matches", reconnaissait ce vendredi Antoine Kombouaré. Une défaite au Stade de France face à une équipe qui joue le haut du tableau est plausible. Dans ce cas, ce dimanche, les raisons d'être pessimistes deviendraient forcément plus crédibles que les raisons d'y croire.