• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Pécresse (UMP): le meurtre de Chloé à Calais “n'a rien à voir” avec la politique de Taubira

Valérie Pécresse, le 11 avril 2015 / © AFP PHOTO / STEPHANE DE SAKUTIN
Valérie Pécresse, le 11 avril 2015 / © AFP PHOTO / STEPHANE DE SAKUTIN

Valérie Pécresse, ex-ministre UMP, a jugé dimanche que le meurtre de Chloé à Calais (Pas-de-Calais) n'avait "rien à voir" avec la politique pénale de Christiane Taubira, contrairement à ce qu'a affirmé le secrétaire général de l'UMP, Laurent Wauquiez.

Par avec AFP

M. Wauquiez avait dit jeudique "l'affaire Chloé", du nom de la petite fille violée et assassinée par un ancien détenu polonais expulsé de France, "confirm(ait) que la politique de désarmement pénal de Mme Taubira (était) une folie".

"Je ne polémiquerai pas sur ce drame épouvantable", a prévenu Mme Pécresse sur Radio J. Selon elle, "le drame est intimement lié au fonctionnement de Schengen, il pose la question de la fin des contrôles aux frontières". Le suspect polonais du meurtre a "pu entrer en France car on ne contrôle pas les
identités aux frontières
".

"Je pense qu'en l'occurrence, ce n'est pas la politique de lutte contre la récidive des délinquants sexuels qui est en cause", a estimé l'ancienne ministre, soulignant toutefois que la garde des Sceaux avait "demandé qu'on supprime les peines de rétention de sûreté" pour ces délinquants.

Le meurtre de la petite Chloé, "ça n'avait aucun rapport car il était Polonais et a purgé sa peine en Pologne. Le sujet, c'était Schengen", a conclu la candidate UMP aux élections régionales en Ile-de-France.

A lire aussi

Sur le même sujet

Portrait de la piscine Art déco de Bruay-la-Buissière

Les + Lus