23700 habitants des Hauts-de-France travaillent en Belgique : qui sont-ils ? Pourquoi sont-ils moins nombreux qu'avant ?

Un drapeau de la Belgique / © F.Giltay
Un drapeau de la Belgique / © F.Giltay

L'INSEE a publié une étude sur le travail frontalier Hauts-de-France / Belgique. 

Par @F3nord

1,6% des salariés de la région Hauts-de-France travaillent à l'étranger, en Belgique. Soit 24 200 salariés, selon la dernière étude publiée ce vendredi 29 mars 2019. Plus de 17 % des salariés à Mouscron, qui jouxte la frontière française au niveau de la métropole lilloise, résident par exemple dans les Hauts-de-France. 

Ce chiffre est en baisse depuis quelques années : "Des conditions d'emploi moins favorables, notamment d'un point de vue fiscal (NDLR : mis en place depuis le 1er janvier 2012), rendent aujourd'hui la Belgique moins attractive que par le passé", explique l'Institut national de la statistique. Entre 2013 et 2017, le nombre de travailleurs frontaliers des Hauts-de-France a diminué de 10, 5% : "Même si le salaire moyen en Belgique est supérieur de 14 % à celui observé en France (pour en savoir plus), les conditions de travail y sont un peu moins favorables. Le temps de travail hebdomadaire est ainsi plus long (38 heures contre 35 heures en France), les congés payés moins nombreux (20 jours contre 25 jours) et l’âge légal de départ à la retraite supérieur de 3 ans (65 ans contre 62 ans). "
 

Cette baisse de l'emploi frontalier est tout de même un paradoxe au regard de la situation de l'emploi dans la partie flamande du pays. En Flandre occidentale, le chômage n'existe quaisment plus (moins de 4%) et les entreprises cherchent régulièrement à recruter dans le Nord. Mais la barrière de la langue est très forte.
 
© INSEE
© INSEE
 

Qui sont ces travailleurs frontaliers ? 

  • Essentiellement des hommes (7 sur 10)
  • Ouvriers (1 sur 2), surtout dans l'industrie en Flandre. A noter qu'au nord-est de la région, à proximité de la Wallonie, les salariés frontaliers sont plus souvent de jeunes cadres exerçant dans le domaine de la santé et du commerce.

L'étude montre aussi que les salariés belges sont plus nombreux qu'avant (+ 14,2 %) à travailler dans les Hauts-de-France. En tout, fin 2017, 10 500 salariés habitent en Belgique tout en travaillant dans les Hauts-de-France (à 97% dans le département du Nord). 

 

Sur le même sujet

Les + Lus