• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Aisne : le groupe Drekan signe la reprise du site NLMK de Beautor

L'usine NLMK de Beautor produisait jusqu'en 2016 des composants en acier pour l'industrie automobile. / © France 3 Picardie
L'usine NLMK de Beautor produisait jusqu'en 2016 des composants en acier pour l'industrie automobile. / © France 3 Picardie

Le groupe Drekan, spécialisé dans la maintenance de machines tournantes industrielles a signé vendredi la reprise du site NLMK de Beautor dans l'Aisne. L'aciérie implantée depuis 1911 avait dû fermer en 2016, faute de repreneur.

Par E.E


Le projet de reprise avait été annoncé, il y a déjà quelques mois, il est désormais officiel. Drekan reprend le site NLMK de Beautor fermé depuis 2016. 

Le groupe spécialisé dans la maintenance de machines tournantes industrielles y développera un atelier de 30 000 m² ainsi que son le siège social. Il ne conservera que le bâtiment le plus récent et le bloc administratif associé, qui seront tous les deux restaurés. "L'ensemble des autres bâtiments du site sera démoli, faute de pouvoir les exploiter dans des conditions économiques correctes", précise-t-il. 

Au total, 6,8 millions d'euros sont investis sur trois ans, comprenant notamment les travaux de dépollution du site. 
 

Une centaine d'emplois créée


Les laminoirs de Beautor, qui ont vu le jour en 1911, avaient dû fermer en 2016 faute de repreneur. Un drame pour les 210 salariés, mais aussi pour toute une commune. 
 

Environ 130 salariés avaient contesté devant les Prud'hommes de Laon leur licenciement pour motif économique. En mai 2018, le tribunal avait jugé que celui-ci était "sans cause réelle et sérieuse". 
 

Avec la reprise du groupe Drekan, 105 emplois devraient être créée sur la période 2019-2022 dont 70 concernent les employés et ouvriers de production. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

itv avocats verdict procès Babault

Les + Lus