Énorme succès de la vente aux enchères Camille Claudel

La Communauté d'Agglomération de la région de Château-Thierry a acquis la Diane qui ira rejoindre la maison natale de Camille et Paul Claudel à Villeneuve-sur-Fère. / © France 3 Picardie/Eric Henry
La Communauté d'Agglomération de la région de Château-Thierry a acquis la Diane qui ira rejoindre la maison natale de Camille et Paul Claudel à Villeneuve-sur-Fère. / © France 3 Picardie/Eric Henry

17 oeuvres de la sculptrice axonaise étaient vendues aux enchères lundi soir à Paris. Une vente qui a rapporté 3,5 millions d'euros, soit 3 fois les estimations. La Communauté d'agglomération de la région de Château-Thierry a acheté une statuette, Diane.

Par Jennifer Alberts


C'est un plâtre représentant le buste de la déesse de la chasse dans la mythologie romaine, Diane. Il s’agit même du seul plâtre connu pour cette œuvre qui n'a jamais eu de version en bronze du vivant de Camille Claudel.

18 centimètres de haut sur 10,5 de large, la statuette a été sculptée vers 1881 alors que l'artiste n'avait que 16 ans. A l'époque, elle vivait encore avec son frère dans la maison familiale de Villeneuve-sur-Fère dans l'Aisne. C'est donc là qu'elle a été réalisée. Et c'est là qu'elle va retourner : Diane a été acquise lundi soir pour 33.800 euros par la Communauté d’Agglomération de la Région de Château-Thierry. Elle ira donc rejoindre la Maison natale de Camille et Paul Claudel qui ouvrira bientôt à Villeneuve-sur-Fère.



Diane faisait partie des 17 oeuvres de la sculptrice originaire de l'Aisne vendues aux enchères par ses héritiers à Paris. Ces pièces étaient les dernières en possession de la famille et la majorité provenaient de la maison de Villeneuve-sur-Fère.

La vente a remporté un énorme succès : 3,5 millions d'euros, soit 3 fois les estimations. Lot phare de cette dispersion des dernières pièces encore en possession de la famille de l'artiste, L'Abandon (1886) est parti à 1,187 million d'euros, doublant son estimation basse. Il appartient désormais à un collectionneur particulier. 12 pièces ont été préemptées par des musées français. 

Deux esquisses de L'Abandon en terre cuite, Etude I pour Sakountala et Etude II pour Sakountala (estimation 50.000 - 70.000 euros chacune), ont été préemptées respectivement par le musée Rodin et le Musée d'Orsay. La deuxième a atteint 467.800 euros (estimation 50.000 - 70.000 euros), troisième meilleure adjudication de la soirée.

Vendu 430.600 euros, L'Homme penché (60.000 - 80.000 euros) a été préemptée par la Piscine de Roubaix.

 

Sur le même sujet

Dans la Somme, une petite maison d'édition jeunesse aux valeurs humanistes

Les + Lus