Dans l'Aisne, des séjours offerts aux étudiants pour visiter le vignoble de Champagne

Dans l'Aisne, aux portes de la Champagne, la maison du tourisme propose aux étudiants des séjours gratuits pour visiter les vignes. La nuit est offerte avec petit-déjeuner. De quoi remonter le moral de certains en cette période de crise sanitaire.

Dégustation de champagne pour Louise et Clémence, deux étudiantes en BTS dans l'Aisne
Dégustation de champagne pour Louise et Clémence, deux étudiantes en BTS dans l'Aisne © Marie Roussel / FTV

Depuis le 13 février, la maison du tourisme les Portes de la Champagne a décidé d'offrir un peu de réconfort aux étudiants. En partenariat avec des hébergeurs et des vignerons de la région, elle propose des séjours gratuits pour visiter les vignes. La nuit et le petit-déjeuner sont pris en charge par les gîtes qui reçoivent les étudiants bénévolement. 

Louise et Clémence, toutes deux étudiantes en BTS à Crézancy dans l'Aisne ont eu vent du bon plan sur Facebook et n'ont pas hésité à réserver pour le week-end. "C'est la visite du Champagne qui nous a attirées, même si on est de la région on ne connaît pas vraiment, confie Louise. On avait aussi envie de prendre l'air et d'être ensemble toutes les deux.

Ici, à Marigny-en-Orxois, elles sont les premières à bénéficier de ce séjour. Bernard Billy a tenu à leur faire ce cadeau même s'il affiche complet. "Les étudiants ont autant besoin d'être en contact, que moi de les recevoir. Cela me fait énormément de bien, affirme-t-il. Je suis confiné comme eux, mais au moins ici, ils ont de l'espace."

"Ça permet donc de découvrir autre chose"

L'après-midi se poursuit avec la visite d'une production de champagne. Un aperçu apprécié des jeunes femmes qui étudient la gestion d'exploitation. "Ici il y a quand même une vingtaine d'hectares. Ça permet donc de découvrir autre chose que ce que l'on a l'habitude de voir", confie Clémence. 

Pour l'exploitant, l'initiative permet également de se faire connaître après une année marquée par une baisse conséquente des ventes : -18% en 2020 par rapport à 2019. "Il est vrai que l'on manque de contact avec le milieu des étudiants et peut-être que l'on ne sait pas assez communiquer sur notre profession, nos méthodes de travail et la progression qu'il y a pu avoir sur les 20 dernières années", reconnaît Daniel Fallet, vigneron à Charly-sur-Marne.

Au total une dizaine de duos hébergeurs et vignerons se sont portés volontaires. Chez Bernard Billy, quatre séjours sont déjà planifiés. Pour réserver il suffit de contacter la maison du tourisme. Les étudiants doivent être majeurs et habiter dans les Hauts-de-France ou en Champagne. 

L'opération, qui existe également en Anjou, se poursuit jusqu'au 5 avril 2021.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
champagne gastronomie jeunesse société solidarité tourisme économie