Chez ses parents à Laon, il construit un cockpit de vaisseau spatial inspiré de Star Wars

Johan Souply, originaire de Laon, a mis plus de deux ans pour construire un cockpit de vaisseau spatial inspiré du Faucon millénium de Star Wars. / © Johan Souply
Johan Souply, originaire de Laon, a mis plus de deux ans pour construire un cockpit de vaisseau spatial inspiré du Faucon millénium de Star Wars. / © Johan Souply

Pendant deux ans, Johan Souply a construit dans sa chambre, à Laon dans l'Aisne, la réplique d'un cockpit de vaisseau spatial. Largement inspiré du Faucon millénium de Star Wars, il en a même fait une attraction animée, appelée The spaceventure experience qu'il fait visiter.

Par Jennifer Alberts

 
"J'aime raconter des histoires en tant que réalisateur. Et ce projet, c'est aussi une histoire que je raconte mais à l'aide d'un décor, comme dans les parcs d'attractions". Johan Souply a grandi à Laon et a fait toutes ses études dans l'Aisne. Aujourd'hui, il est à la tête de son entreprise de production audiovisuelle.
 

500 interrupteurs, 100 mètres de fils électriques et 2 000 ampoules

Il y a deux ans et demi, ce passionné de sciences fiction s'ennuie. "Mon travail manquait un peu de nouveauté. J'ai voulu sortir de ma zone de confort", explique-t-il. Lui vient alors l'idée de construire la réplique du cockpit du Faucon millénium à taille réelle.

Johan commence à fabriquer la structure du cockpit. Mais son appartement de Seine-et-Marne est trop petit. "Alors je suis retourné dans la maison de mes parents à Laon. Il y a une pièce suffisamment grande pour que le cockpit y tienne".
 
La structure du cockpit a été montée dans la maison des parents de Johan à Laon dans l'Aisne. / © Johan Souply
La structure du cockpit a été montée dans la maison des parents de Johan à Laon dans l'Aisne. / © Johan Souply

La base du projet, c'était de construire une réplique du cockpit du Faucon millénium. "Mais à mesure que l'aventure avançait, je me suis rendu compte que copier n'était pas très intéressant. C'était beaucoup plus intéressant de créer un univers propre" raconte Johan. Il ajoute des réferences à d'autres films de science fiction, à des parcs d'attractions et même à sa vie personnelle. La réplique du cockpit du vaisseau le plus célèbre de Star Wars s'éloigne petit à petit de son modèle. "Le truc, c'est que je pensais que ça me prendrait un an. Et ça m'en a pris deux !" Rien d'étonnant à cela : Johan a installé pès de 500 interrupteurs, environ 100 mètres de fils électriques et 2 000 ampoules.
 

Dans un hangar près de Disneyland

La première année, Johan travaille seul sur son projet. Il gère une chaîne YouTube depuis plusieurs années qui compte plusieurs milliers d'abonnés. Et sur les réseaux sociaux, il est suivi par une communauté de fidèles. Il invite donc les internautes à venir l'aider. "Je pense que j'aurais abandonner si j'avais continué tout seul, avoue-t-il. Le but, c'était aussi de réunir et de rassembler des gens. Et c'est une manière aussi de trouver de futurs collaborateurs !"

Une dizaine de personnes ont régulièrement participé à l'aventure. D'autres venaient moins souvent mais au total, une trentaine de personnes ont collaboré au projet.
 

Une fois la structure terminée, Johan est rentré chez lui avec pour travailler sur les petites pièces qui allaient être installées à l'intérieur. Puis en 2018, son partenaire professionnel trouve un local près de Disneyland pour stocker le cockpit. Il y est toujours.
 

Effets visuels et sonores

Aujourd'hui, le cockpit s'appelle The spaceventure experience. Car il ne s'agissait pas de construire une coquille vide. Johan a voulu en faire une animation, comme celle des plus célèbres parcs d'attractions.
 
Le vaisseau spatial de spaceventure expérience est intégré à un décor. / © Johan Souply
Le vaisseau spatial de spaceventure expérience est intégré à un décor. / © Johan Souply

Johan a imagnié un scenario accompagnant le spaceventure experience : en panne depuis plusieurs jours sur une base spatiale, le vaisseau est immobilié dans la zone de maintenance du secteur 4. Charge aux visiteurs de le réparer pour lui permettre de décoller. Des effets spéciaux visuels et sonores plongent les mécaniciens spaciaux en herbe dans l'univers des films de science fiction.
 

The spaceventure experience n'est pas encore tout à fait terminé dans sa programmation. Mais il a déjà été visité par 600 personnes dans son hangar proche de Dysneyland. Il a même participé à une convention en Bretagne. D'autres sont à venir. 

Et combien a coûté ce projet ? "On n'a pas encore fait les comptes. Donc on ne sait pas encore combien ça nous a coûté. Mais je pense entre 5 000 et 10 000 euros".
 

Sur le même sujet

Les + Lus