Réutilisable et compostable, l'emballage alimentaire écolo est fabriqué à Villers-Cotterets

Mis au point par une apicultrice et fabriqué dans l'Aisne, cet emballage alimentaire est fait d'une toile de coton enduite de cire d'abeille. Réutilisable et compostable, il a remporté la mention spéciale "green" des Prix de l'innovation 2019 au salon Sirha qui débute samedi à Lyon.
© Apifilm
Fini l'aluminium ou les films plastiques étirables que l'on jette après utilisation. L'entreprise Indutex a développé un tissu en coton naturel et imprégné de cire d'abeille, naturellement anti-bactérienne, qui permet d'emballer les aliments pour mieux les conserver. Autres avantages, ce produit est modulable, auto-adhérent et surtout lavable et réutilisable jusqu'à une année, à l'issue de laquelle il sera compostable.

Cet emballage alimentaire a remporté la mention spéciale "green" des Prix de l'Innovation 2019 au salon Sirha de la restauration et de l'hôtellerie, qui accueillera 200 000 visiteurs à Lyon du 26 au 30 janvier.
 

Une production artisanale 


L'idée originale, appelée le "Bee's Wrap" est venue des écolos canadiens et américains il y a dix ans. "Comme la mise au point est relativement simple avec des matériaux naturels, beaucoup de gens se sont mis à en fabriquer eux-mêmes", raconte à l'AFP l'apicultrice Delphine Seve. Cette ingénieure agronome spécialisée en environnement a décidé il y a 3 ans, de reprendre les ruches de son père, dans le village de Saint-Just-de-Claix, près de Grenoble.
 "J'ai commencé à faire du miel, des pâtes à tartiner, du pain d'épices... puis je me suis dit 'Tu as de la cire, tu vas faire ton emballage toi-même'. J'en ai fait pour moi, puis pour les copines". L'apicultrice trouve des tutoriels sur internet, fait des essais, cherche les meilleurs dosages et finit par trouver sa recette. L'Apifilm est né.

La toile se nettoie à l'eau froide et savonneuse. Il craint la chaleur et ne doit en aucun cas être mis au lave-vaisselle ou au four micro-ondes, ce qui ferait fondre la cire.
 

Du "Made in France"


Pour développer sa production artisanale, Delphine Seve a trouvé son partenaire à Villers-Cotterets, dans l'Aisne. Depuis 40 ans, les Gruyer père et fils, sont à la tête des PME familiales Indutex et Gerex. Gerex transforme les textiles, Indutex les papiers. C'est cette dernière qui produit aujourd'hui l'Apifilm de l'apicultrice.

Seule la toile en coton est importée. S'approvisionner en coton haut-de-gamme français rendrait le prix de l'Apifilm prohibitif. Les Gruyer ont donc pris le parti de l'importer d'Inde mais tout le reste de sa fabrication se fait en France. La cire d'abeille est issue des environs de Grenoble. Puis elle est enduite de résine de pin des Landes et d'huile de tournesol biologique du Sud-Ouest.

Depuis septembre, l'Apifilm est vendu entre 14 et 17 euros en trois formats, dans une pochette et est distribué partout en France, surtout dans les boutiques Bio et les magasins Vrac. Il est utilisable jusqu'à une année. 
"Plus robuste et bio, une nouvelle version de cet emballage alimentaire pourrait durer jusqu'à deux ans" estime Delphine Seve. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
innovation sorties et loisirs écologie environnement société