• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Les pompiers de Saint-Quentin sont en grève tout l’été

Les pompiers de Saint-Quentin sont en grève depuis le 26 juin. / © L. Pénichou
Les pompiers de Saint-Quentin sont en grève depuis le 26 juin. / © L. Pénichou

Depuis le 26 juin, les pompiers de Saint-Quentin, dans l'Aisne, suivent un mouvement de grève national pour demander davantage de moyens. Ils dénoncent le manque de personnel et une augmentation des délais d’intervention.  
 

Par MCP

Il y avait des absents lors du défilé du 14 juillet à Saint-Quentin. En grève depuis le 26 juin, certains soldats du feu ont décidé de ne pas prendre part à la fête pour dénoncer le manque de moyens face à l’augmentation constante du nombre d’interventions.

Sur la caserne, des slogans ont été tagués en lettres blanches : "Halte à la répression" ou encore  "population en danger".  Sur le parvis, les grévistes dénoncent le rallongement des délais d’intervention : "Nos pompiers volontaires sont moins présents en journée la semaine parce qu’ils travaillent, explique Jean-Marc Deck, secrétaire adjoint CGT du SDIS de l'Aisne. Cela engendre des délais d’intervention de 30 minutes pour les incendies ce qui peut provoquer des drames".

Les pompiers demandent notamment l’augmentation des effectifs et l’embauche de pompiers professionnels pour combler le manque en semaine. "C’est la sécurité de la population qui est en jeu" ajoute le représentant syndical.

Selon lui, d’autres centres de secours de l’Aisne suivent le mouvement national d’appel à la grève parmi lesquels Soissons, Laon et Villers-Cotterêts. "80% du personnel est en grève, précise Jean-Marc Deck. Mais nous continuons bien sûr à intervenir pendant la grève".

Dans l’Aisne comme ailleurs, les soldats du feu devraient poursuivre leur mouvement jusqu’au 31 août.
 

 

Sur le même sujet

Effondrement chaussée centre-ville d'Amiens

Les + Lus