La baleine colorée et hyper réaliste de l'artiste lyonnais Kalouf habille les murs de Soissons

Depuis plusieurs semaines, une oeuvre du graffeur lyonnais Kalouf orne le mur de l'ancienne brasserie de Soissons. / © Alain Belot
Depuis plusieurs semaines, une oeuvre du graffeur lyonnais Kalouf orne le mur de l'ancienne brasserie de Soissons. / © Alain Belot

Pour le festival Jardins en scène qui a eu lieu en septembre dans les Hauts-de-France, la ville de Soissons a invité l'artiste lyonnais Kalouf. Le graffeur a réalisé une oeuvre sur l'un des murs de l'ancienne brasserie près du parc St Crépin. Une oeuvre qui va rester "le temps qu'elle vivra".

Par Jennifer Alberts

Depuis plusieurs semaines, les Soissonnais qui arpentent le parc St Créin peuvent admirer une baleine rose et bleue, nageant sur l'un des murs de l'ancienne brasserie près du Moulin du mail.

L'animal, d'un réalisme étonnant, est l'oeuvre du graffeur lyonnais Kalouf.

L'artiste était invité par la ville de Soissons à l'occasion de la 11e édition du festival Jardins en scène qui a eu lieu dans tous les Hauts-de-France en septembre dernier. Si le support a été décidé par la mairie, le choix du thème de la fresque a été laissé à l'artiste. "On a choisi ce mur parce que déjà, il nous fallait un bâtiment public pour des questions d'autorisation, explique Sandra Guédon, directrice de la salle de spectacle Le Mail. Et puis on voulait aussi un endroit proche d'un écrin de verdure. En l'occurrnce, c'est le parc St Crépin. Beaucoup de promeneurs passent par là. La fresque égaille l'environnement."

Kalouf y a graffé une très poétique baleine rose et bleue. Un animal protégé et/ou en voie d'extinction comme pour toutes ses oeuvres. 
 

Rencontre avec les élèves


C'est Sandra Guédon qui a proposé le nom du graffeur lyonnais : "je connais ce qu'il fait depuis longtemps. En plus, il est très accessible. Il prend toujours le temps d'expliquer ce qu'il fait", précise-t-elle.

C'est ce que Kalouf a fait avec 7 classes, du CE2 au lycée, de la ville pendant les deux jours qu'a duré la création de cette fresque. "Il leur a expliqué la différence entre le graff et le tag".

Quant à la question de savoir commbien de temps cette baleine restera sur le mur de l'ancienne brasserie, la réponse est claire : "elle restera le temps qu'elle vivra"
 

Sur le même sujet

Dimanche en politique en Picardie : Policiers, sapeurs-pompiers et élus agressés : halte au feu ?

Les + Lus