Amiens appuyée par l'Etat pour sa politique environnementale dans les quartiers

Illustration du quartier Etouvie à Amiens / © Source : dossier de candidature de la communauté d’agglomération Amiens Métropole à l’AMI
Illustration du quartier Etouvie à Amiens / © Source : dossier de candidature de la communauté d’agglomération Amiens Métropole à l’AMI

La capitale samarienne est lauréate parmi 20 villes françaises de l'appel à manifestations d'intérêt «Ville durable et solidaire, excellence environnementale du renouvellement urbain». La stratégie pour l'énergie à Amiens Nord et le projet d'un éco-village dans le quartier d'Etouvie ont séduit.

Par LB

Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, a annoncé lundi la liste des 20 villes lauréates d'un programme d'investissement national sur le thème du développement durable à destination des quartiers populaires. Amiens Métropole en fait partie.

L’Etat va financer des projets de développement durable dans les quartiers de 20 communes et établissements publics de coopération intercommunale, dans le cadre du programme d’investissements d’avenir Ville durable et en articulation avec le nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) porté par l'ANRU, l’Agence nationale pour la rénovation urbaine. Ce programme bénéficiera de 71 millions d'euros de subventions.

Pour ce qui est de la candidature amiénoise, deux projets ont retenu l'attention :
  • « dans un quartier où les charges liées à l’énergie constituent le premier poste des dépenses contraintes des  habitants, il s’agit de réaliser à Amiens Nord des bâtiments à énergie positive en rénovation, mais aussi de mettre en place des dispositifs de régulation du réseau de chaleur, de récupération de la chaleur sur les eaux usées et de stockage de l’énergie, ainsi que des systèmes de pilotage des consommations individuelles et de sensibilisation des habitants aux éco-gestes »
  • « pour Etouvie, secteur plus excentré où les dépenses liées à  l’alimentation sont importantes, le projet vise à doter le quartier des qualités d’un éco-village en déployant des circuits courts autour de l’agriculture (vergers, potagers et jardins partagés ; bacs jardinés temporaires pour identi•fier les secteurs les plus appropriés au développement de l’agriculture urbaine ; entretien raisonné des espaces verts et naturels ; installation de ruches, etc.»
Les 19 autres communes bénéficiaires de ce programme sont : Cayenne, Clichy-sous-Bois, Grenoble/Echirolles, Lille, Mantes-la-Jolie, Marseille, Nanterre, Pau, Perpignan, Port-de-Bouc, Roubaix, Saint-Denis de La Réunion, Saint-Etienne, Saint-Pierre de La Réunion, Stains, Villiers-le-Bel, Villeurbanne, Vitry-le-François et Vitry-sur-Seine.


Sur le même sujet

Les + Lus