• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Attentats de Bruxelles : trois ans après, un hommage vibrant et l'ébauche d'un procès

© LAURIE DIEFFEMBACQ / BELGA / AFP
© LAURIE DIEFFEMBACQ / BELGA / AFP

Il y a trois ans jour pour jour, la Belgique était frappée en plein cœur par l'État islamique.

Par Quentin Vasseur

La Belgique n'a pas tout à fait pansé ses plaies, trois ans après les attentats de Bruxelles. Le 22 mars 2016, plusieurs attentats-suicides, dans une station de métro et dans l'aéroport de Zaventem, faisaient 32 morts et plus de 340 blessés.

"Trois ans plus tard, nous n'oublions pas les tragiques attentats qui ont frappé notre pays" a déclaré le Premier ministre Charles Michel.
 

Des commémorations se sont tenues sur les deux lieues des attentats : d'abord à la station de métro de Maelbeek vers 9h30, puis à l'aéroport de Bruxelles-Zaventem où une femme a chanté "Amazing Grace" en hommage aux victimes. 
 

"Si j'ai la chance de me tenir debout devant vous aujourd'hui, cela ne tient qu'à ma paresse de me tenir toujours dans le même wagon, celui qui donne au plus court vers la sortie. la vie ne tient finalement qu'à si peu" a témoigné une rescapée, au cours de la commémoration.

Un hommage qui se tient alors que la justice pose les bases du procès à venir. Un "procès-fleuve" avec un millier de personnes attendues, qui pourrait se tenir en 2020. Et surtout, un épineux problème : où contenir autant de monde ? Le Palais de justice de Bruxelles est ainsi jugé trop petit, et l'idée d'utiliser l'ancien siège de l'OTAN est à l'étude.
 

Dans ce procès, qui totalise 6200 procès-verbaux répartis dans 140 cartons, deux hommes notamment vont comparaître : Mohamed Abrini – "l'homme au chapeau" – et Osama Krayem, soupçonnés d'être des kamikazes ayant renoncé à se faire exploser. 
 

Sur le même sujet

Les concerts puis confidences d'Arno et de Dick Annegarn

Les + Lus