• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Belgique : l'Espagnol Roberto Martinez désigné nouveau sélectionneur de l'équipe de football

Roberto Martinez succède à Marc Willmots au poste de sélectionneur de l'équipe de Belgique de football. / © VIRGINIE LEFOUR / BELGA / AFP
Roberto Martinez succède à Marc Willmots au poste de sélectionneur de l'équipe de Belgique de football. / © VIRGINIE LEFOUR / BELGA / AFP

Roberto Martinez est depuis mercredi le nouveau sélectionneur de l'équipe belge de football.

Par AFP

L'Espagnol Roberto Martinez, désigné mercredi nouveau sélectionneur de l'équipe de Belgique, s'est dit "honoré" de diriger "une des meilleures équipes du monde", lors d'une conférence de presse jeudi à Bruxelles.

Martinez, 43 ans, a succédé au Belge Marc Wilmots, remercié au terme de l'Euro-2016 après l'élimination des Diables Rouges en quarts de finale par le pays de Galles.

"Il y a de la pression, les attentes du public... La Belgique sera favorite de la plupart de ses matches. Ce sera à moi de gérer cela", a-t-il d'emblée déclaré.

Le nouveau sélectionneur a entraîné en Angleterre Swansea, Wigan et pendant presque trois saisons, Everton, où il avait été limogé en fin de saison dernière. Il compte à son palmarès une Coupe d'Angleterre avec Wigan en 2013.

"Tout le monde respecte la Belgique qui est une des meilleures nations du monde. Une génération dorée ? Nous devrons travailler pour que ce soit la cas", a poursuivi le nouveau sélectionneur, alors que le souhait de la Fédération belge est d'atteindre les demi-finales du Mondial-2018 en Russie.

La fédération a hésité avec le Français Rudi Garcia

L'URBSFA avait reçu une centaine de lettres de candidatures pour le poste de sélectionneur avant d'en retenir trois : Martinez, le Français Rudi Garcia et le Néerlandais Dick Advocaat.

Selon le journal Le Soir, la Fédération a hésité entre Garcia et Martinez avant de choisir ce dernier.

Le responsable sportif de la fédération belge, Bart Verhaeghe, a reconnu jeudi qu'il avait fallu tenir compte "de restrictions budgétaires". "Nous ne sommes pas la fédération allemande", a-t-il dit.

Des entraîneurs prestigieux comme l'Italien Marcelo Lippi ou le Néerlandais Louis van Gaal étaient cités comme candidats à la succession de Wilmots mais étaient sans doute hors de prix.

Roberto Martinez percevra des émoluments inférieurs à ceux de Wilmots : un million d'euros, soit 250 000 de moins que son prédécesseur. Mais il recevra une importante prime (deux millions d'euros) en cas de qualification pour les demi-finales du Mondial-2018. 

Martinez officiera pour la première fois face à... l'Espagne le 1er septembre. La Belgique débutera sa campagne qualificative pour le Mondial à Chypre cinq jours plus tard.

Sur le même sujet

Pourquoi Bellignies est-il un des plus beaux villages du Nord Pas-de-Calais ?

Les + Lus