• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

VIDÉO. Belgique : le Parlement wallon envisage de rendre l'autoroute payante pour les étrangers

© MAXPPP
© MAXPPP

La mesure a été discutée lundi.

Par Quentin Vasseur

Vous risquez peut-être de payer vos prochains déplacements sur les autoroutes de Wallonie. Le Parlement wallon étudiait lundi un projet de vignette pour les véhicules circulant sur le réseau autoroutier, rapportent les médias belges et notamment RTL.be.

 

Payer en fonction du temps passé sur les routes ?

"Les résidents wallons, ils paieront une vignette à l'année avec une déduction sur leur taxe de ciruclation, donc opération neutre, ça ne coûtera rien aux wallons" a indiqué Dimitri Foury, chef de groupe CDH (Centre démocrate humaniste) à nos confrères. "En ce qui concerne les étrangers, en fonction de la durée d'occupation, une journée, trois jours, une semaine, ils paieront au prorata du temps qu'ils passent sur notre territoire".
 
Wallonie : un système de vignettes pour faire payer l'autoroute aux étrangers

Le texte avait été déposé en juin 2018 et la Cour de justice de l'UE lui a donné son aval. "C'était une question controversée depuis 10 an" a-t-il ajouté auprès de l'Echo. "Aujourd'hui, nous avons un avis juridique clair, qui fera jurisprudence et qui va donc nous permettre d'avancer"

Si le projet de vignette est sérieusement à l'étude, c'est pour une question "une question de bon sens" souligne l'écologiste, Stéphane Hazée, dans l'opposition au Parlement de Wallonie : "Lorsque les Belges vont à létranger, ils doivent payer pour utiliser les réseaux autoroutiers, et à l'inverse ce sont finalement les seuls belges qui financent le réseau en Belgique".

On ignore encore quelle serait la forme exacte que prendrait ce système de vignette. Le modèle allemand, dont la Belgique s'inspire, consiste en des vignettes de longue durée, octroyées à l'année pour les usagers de la route récurrents, et des vignettes de courte durée pour avoir accès aux routes de 10 jours à deux mois.
 

L'un des obstacles à cette mesure pourrait se trouver du côté des flamands, qui préfèrent la taxe au kilomètre par rapport à la vignette. Deux systèmes qui pourraient avoir du mal à coexister.

 

Attention à Bruxelles

Ce dispositif ne doit pas être confondu avec la Zone de basse émission, mise en place à Bruxelles ainsi qu'à Anvers. Les automobilistes étrangers qui y circulent sans s'être (gratuitement) inscrits au préalable encourent une amende de 150 euros. Et pour ceux qui rouleraient avec un véhicule jugé trop polluant, l'amende s'élève à 350 euros. Plusieurs Nordistes ont déjà été verbalisés.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Concert : Yolande Bashing à Lille (électro)

Les + Lus