• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Belgique : une carte des musulmans commune par commune fait polémique

Capture d'écran de la carte publiée par Sudpresse.
Capture d'écran de la carte publiée par Sudpresse.

Les journaux du groupe Sudpresse ont publié une carte censée recenser le nombre de musulmans par commune en Belgique. Les critiques pleuvent.

Par @F3nord

Que raconte l'article ?

"781 887 musulmans vivent en Belgique : découvrez la carte, commune par commune." Le titre choisi par Supresse pour son article est parlant. Effectivement, on y découvre sur une carte de la Belgique le nombre présumé de musulmans dans toutes les communes. 2,4% à Tournai, 0,6% à Philippeville... 


D'où viennent les données utilisées ?

Les données utilisées pour réaliser cette carte sont-elles fiables ? "La méthodologie que j’utilise est établie au départ à partir du nombre d’habitants issus de l’immigration et installés en Belgique depuis 1945", explique l'auteur de l'étude, le sociologue Jan Hertogen, dans l'article de Sud Info. Il reconnaît également les limites de ses calculs. L'étude est très imprécise et les sources pas irréprochables ou incontestables. Impossible de parler réellement d'tude scientifique. Cette carte ne repose ni sur un recensement (comme en France, les statistiques ethniques ou religieuses ont interdites), ni sur un sondage. Sans compter qu'il est difficile de dire à partir de quel moment on est musulman, catholique, boudhiste... Faut-il pratiquer, se revendiquer d'une religion, avoir été élevé dans une religion... ?

Affirmer que 7% de la population belge est musulmane est donc forcément sujet à débat. Le sociologue affirme pourtant à la RTBF qu'il ne s'agit que d'un simple comptage à partir des gens issus de l'immigration qui "répond à un besoin public qui est celui de savoir avec qui chacun d'entre nous cohabite".

Que répond le rédacteur en chef de Sudpresse aux critiques ?

Les critiques sur cette carte ont été nombreuses en Belgique et ailleurs. Notamment sur Twitter.
La RTBF parle de malaise. Mais le groupe Sudpresse se défend énergiquement. "Pour moi, cette publication est absolument irréprochable, explique Michel Marteau, rédacteur en chef à Francetv info. Cette carte a été publiée il y a un mois et demi dans le quotidien flamand De Standaard, le titre de référence en Flandres. Il s'agit du travail d'un sociologue reconnu de l'université catholique de Louvain, quelqu'un de tout a fait sérieux. Et cela n'a choqué personne. (...) Il nous est déjà arrivé de publier la carte des électeurs du Parti socialiste en Belgique, celle des chômeurs, ou celle des hauts revenus. Nous pouvons publier la carte des Belges qui ont une voiture, ou une carte de l'obésité. Nous pouvons parler de n'importe quelle catégorie sociologique. Mais l'islam, qui est un sujet au cœur des préoccupations, il ne faut pas en parler ? Soyons sérieux !""

Sur le même sujet

Effondrement chaussée centre-ville d'Amiens

Les + Lus