• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Béthune : l'ancien juge Pierre Pichoff, accusé de corruption, relaxé

Pierre Pichoff, en 2007. / © MAXPPP
Pierre Pichoff, en 2007. / © MAXPPP

Pierre Pichoff, accusé d'avoir monnayé des décisions complaisantes, a été relaxé mercredi par le tribunal correctionnel de Paris. Le parquet avait requis trois ans de prison.

Par AFP

Si l'essentiel des infractions, notamment corruption, qui lui étaient reprochées n'étaient pas suffisamment caractérisées, le tribunal l'a en revanche condamné à 4.000 euros d'amende avec sursis pour avoir falsifié un relevé de compte pour obtenir un crédit.

"Dérive"

Les sept autres prévenus ont été relaxés. Devant le tribunal correctionnel de Paris, qui juge ce dossier qui a été dépaysé, il avait contesté les faits qui lui sont reprochés et évoqué une "dérive", liée à un divorce difficile, des addictions à l'alcool et au jeu.

Lorsqu'il était vice-président du TGI de Troyes de 1990 à 1997, le magistrat avait été sanctionné et rétrogradé par le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) pour avoir notamment bénéficié de prêts de voitures de la part d'un garagiste.

Il avait ensuite été nommé à Béthune.

Sur le même sujet

Le filmeur du dimanche

Les + Lus