Bière : il n'y a plus assez de producteurs de houblon dans le Nord

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3

La récolte a commencé pour le houblon, cette petite plante qui donne de l'amertume à la bière. On en cultive encore un peu dans le Nord et le Pas-de-Calais mais beaucoup moins que ce dont ont besoin les brasseries de la région.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022
On l'appelait la vigne du nord. Le long des lianes, sur des tuteurs... C'est ici que pousse le houblon. Chez Christophe Gombert, à Meteren, la récolte a débuté ces jours-ci et doit encore durer trois semaines. 

Il cultive du houblon depuis 25 ans. Il ne sont plus qu'une petite dizaine comme lui dans le Nord. La région reste demeure la deuxième région productrice de houblon en France, avec environ 45 tonnes produites chaque année. En 1985, la région comptait 250 hectares de houblon, un peu plus de 30 aujourd'hui (chiffre qui repart à la hausse depuis quelques années).

Pourtant désormais, cette culture est rentable. Les producteurs ne sont plus liés aux cours mondiaux. Depuis plusieurs années, ils passent par une coopérative, le houblon est vendu à prix fixe.

Cette nouvelle donne pourrait-elle intéresser d'autres agriculteurs ?

"C'est une culture qui n'est pas connue. Alors pour convaincre, il faudra organiser des réunions, présenter le suivi technique de cette culture, les contraintes...", explique Alessia Di Pietro, chargée de mission à la Chambre d'Agriculture du Nord Pas-de-Calais. 
 
Bière : il n'y a plus assez de producteur de houblon dans la région

Si le houblon est aujourd'hui rentable, la production reste bien trop faible comparée à la demande. Si toutes les brasseries des Hauts-de-France voulaient s'approvisionner en houblon local, il faudrait multiplier la surface de culture au moins par 10. 


Indian Pale Ale


Pour se fournir, les brasseurs comme se tournent donc vers l'étranger comme en Belgique ou en Allemagne. Le potentiel dans le Nord de la France est pourtant là, à condition que la filière du houblon soit structurée. "Il faudrait qu'on ait un centre de connaissances dans la région adossé à un lycée agricole", affirme Christophe Noyon, brasseur. 

Avec le boom de la bière Indian Pale Ale (IPA) (bière «houblonnée ») et du consommer local, charge aux brasseurs et aux producteurs de la région d'en profiter...