• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Calais : la commission des lois du Sénat veut entendre Cazeneuve sur la répartition des migrants

Les départs de migrants de Calais vers des centres d'accueil et d'orientation répartis partout en France doivent s'accélérer dans les semaines à venir / © AFP
Les départs de migrants de Calais vers des centres d'accueil et d'orientation répartis partout en France doivent s'accélérer dans les semaines à venir / © AFP

La commission des lois du Sénat a demandé mercredi à entendre "dans les plus brefs délais" le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, à propos des instructions qu'il a données en vue de créer de nouveaux centres pour l'accueil des migrants de Calais.

Par AFP

12.000 places réparties partout en France dont 8.200 à créer d'ici la fin 2016. C'est ce qu'a demandé Bernard Cazeneuve aux préfets pour accueillir les migrants de Paris et de Calais, et pouvoir démanteler la "Jungle", comme il s'y est engagé.
La commission des lois du Sénat demande aujourd'hui des garanties au ministre de l'Intérieur sur ces futurs centre d'accueil.

Dans un communiqué, le président de la commission Philippe Bas (LR) et le rapporteur de la mission de suivi et de contrôle du dispositif exceptionnel d'accueil des réfugiés, François-Noël Buffet (LR), informent qu'ils veulent vérifier, avec l'ensemble des membres de la commission, "la réalité des garanties et des conditions prévues par le gouvernement afin de ne pas faire peser de nouvelles obligations sur les communes".

S'assurer que l'accueil de migrants ne repose pas sur les communes

Ils veulent aussi s'assurer "que l'État prendra lui-même en charge l'ensemble des contraintes de sécurité et les conditions d'hygiène, d'hébergement et d'éducation des migrants". Ils veilleront également à ce que "toutes les dispositions soient prises afin d'organiser rapidement le retour des migrants dans leurs pays d'origine, ou leur départ pour la Grande-Bretagne ou un autre pays, faute d'avoir demandé ou obtenu l'asile en France".

Revoir les accords du Touquet ?

La commission des lois demandera par ailleurs au gouvernement de rendre compte des initiatives diplomatiques qu'il entend prendre "pour que la Grande-Bretagne assume désormais pleinement ses responsabilités dans la crise migratoire", ce qui revient à revoir les accords du Touquet.
MM. Bas et Buffet ajoutent qu'ils "s'inquiètent vivement des critères du choix des villes concernées" par ces  implantations et "de la réalité des concertations conduites avec leurs élus et avec les associations qui les représentent".
"Les instructions qui ont été données aux préfets ne devront être appliquées que si ces conditions sont intégralement remplies", affirment-ils.


A lire aussi

Sur le même sujet

Le boum de la culture du lin dans l'Oise

Les + Lus