Canular de Cyril Hanouna : des entreprises-annonceurs de la région lâchent C8

Publié le Mis à jour le
Écrit par EM

Le canular diffusé par C8 dans une émission de l'animateur Cyril Hanouna a été jugé homophobe par des associations, de nombreux internautes et des médias. Conséquence : des annonceurs ont décidé de se retirer. Dont certains sont nordistes.

Bosch, Chanel, Disneyland, Heinz, Vista print, Red Bull, Maaf, Thomson, Groupama, Guerlain, Pringles, Bouygues immobilier, Land Rover... Au total, selon Buzzfeedune cinquantaine de marques, annonceurs réguliers des émissions de Cyril Hanouna sur C8 ont annoncé qu'elles n'y passeraient plus de pub. Conséquence de la diffusion d'un canular homophobe dans l'émission TPMP de jeudi qui a fait polémique. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a annoncé qu’il ouvrait une procédure de sanction à l’encontre de C8.

Parmi les marques, certaines entreprises comme Cofidis (Villeneuve d'Ascq) qui, sur Twitter, affirme qu'elle "ne cautionne pas le dérapage ayant eu lieu dans TPMP. Dans ce contexte la marque a stoppé sa campagne actuelle dans l'émission." Même chose pour Decathlon (Villeneuve d'Ascq) qui répond à une interpellation d'internaute sur Twitter : "Nous avons demandé à retirer nos pubs de l'émission". Flunch, autre entreprise qui fait partie de la galaxie Mulliez, a également publié un message sur sa page Facebook.  Pouqruoi cette fuite des marques qui jusque-là ne trouvait rien à redire aux émission d'Hanouna qui ciblent notamment les plus jeunes : “C’est lié au zoom médiatique”, explique dans Les Echos Florence Touzé, titulaire de la chaire RSE marque responsable à Audencia-SciencesCom. En très peu de temps, c’est devenu l’Affaire Hanouna et les marques ont été interpellées en direct par les internautes”.

Ce retrait d'annonceurs fragilise C8 et l'animateur-producteur Hanouna mais il n'est pas certain que cette situation dure : "L’annonceur choisit une chaîne pour toucher une certaine cible, explique dans Ouest-France, Olivier Creusy, consultant en stratégie de marques. Hanouna attire en masse un profil de cible intéressant pour de nombreux annonceurs. Ils peuvent déserter l’émission pendant 15 jours en attendant que ça passe et revenir plus tard. L’annonceur peut ne pas remettre en cause son budget pour C8 et le réétaler sur des émissions, peut-être moins ciblées, mais qui permettent quand même de toucher à peu près les mêmes publics."

"Je comprends qu'il y ait une réaction par rapport à toute la polémique, je suis assez choqué de voir certains professionnels et producteurs indépendant compétiteurs de Cyril mettre la liste des annonceurs sur Twitter en invitant les gens à boycotter ces marques", a regretté Franck Appietto, directeur général de C8. C'est seulement quelques annonceurs qui se retirent de l'émission et de l'antenne. Ce n'est pas la majorité. Je remercie les 200 annonceurs qui restent et qui ont fait la nuance entre 'TPMP' et une séquence tardive interdit aux moins de 12 ans", a-t-il poursuivi.