Ces familles de la Côte d'Opale qui accueillent des jeunes lycéens étrangers

Juliette et Romain accueillent Ming chez eux pendant une année scolaire. / © France 3
Juliette et Romain accueillent Ming chez eux pendant une année scolaire. / © France 3

Depuis quelques semaines, Juliette et Romain accueillent un lycéen étranger chez eux à Samer (Pas-de-Calais). Trouver des familles prêtes à ouvrir leur porte est toujours un casse-tête pour l'association qui encadre ces jeunes.

Par M.D. avec Maxime Rochard

Pour les lycéens étrangers, trouver une famille d'accueil en France relève toujours du parcours du combattant. L'AFS, association de séjour linguistique agréée par le ministère, peine chaque année à trouver des foyers bénévoles pour loger ses quelque 400 jeunes. Ming, lycéen thaïlandais de 16 ans, fait partie des six chanceux qui ont trouvé une famille pour cette année scolaire sur la Côte d'Opale.

Le jeune garçon est arrivé en France il y a quelques mois pour apprendre la langue de Molière. Prendre le temps de partager le thé, de se raconter sa journée, c'est devenu le quotidien de Juliette et son mari Romain Duval depuis que Ming a emménagé sous leur toit. "On essaye de parler au maximum en français, c'est une demande de sa part, explique Juliette. Il y a certains mots qu'il ne comprend pas encore donc on essaye de traduire en anglais des mots-clés."
 

 

"Dès le début, on a été sereins"


Pour Ming, une telle immersion n'est pas chose facile : "C'est très difficile mais j'aime beaucoup parce que pour moi, le français c'est la plus belle langue", dit le lycéen. Après quelques semaines passée dans une première famille d'accueil, il recherchait encore il y a peu de temps un nouveau foyer bénévole. Grâce à un article paru dans la presse locale, il l'a trouvé à Samer, chez Juliette et Romain. Scolarisé à Boulogne-sur-Mer, Ming devrait rester dans la région jusqu'au mois de juin.

"Ayant moi-même fait des études à l'étranger, je me suis dit que c'était une bonne idée. J'ai eu parfois du mal à trouver des logements et des familles donc j'ai voulu rendre la pareille", raconte Fabien Duval. Assez peu de familles font la démarche de se rapprocher de l'AFS pour proposer leurs services mais depuis que la machine est lancée pour Juliette et Romain, tout se déroule à merveille.

"Dès le début, on a été sereins. On savait que ça allait très bien se passer parce qu'on se doute que la personne qui vient de Thaïlande pour passer un an sans ses parents, à 16 ans, dans une famille et un pays qu'elle ne connaît pas est déjà dans une démarche très positive", estime Juliette. L'association AFS Artois, oeuvrant depuis une trentaine d'années dans le Pas-de-Calais, prend en charge tous les lycéens étrangers scolarisés dans le département grâce à une équipe d'une quinzaine de bénévoles. Et le logement reste souvent l'équation la plus délicate à résoudre.
 
Ces familles de la Côte d'Opale qui accueillent des jeunes lycéens étrangers

 

Sur le même sujet

Les + Lus