• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Côte d'Opale : recherches en mer après la découverte d'un bateau échoué et des gilets à la dérive

L'hélicoptère Dauphin et le patrouilleur Cormoran de la Marine nationale. / © Marine nationale / Montage France 3
L'hélicoptère Dauphin et le patrouilleur Cormoran de la Marine nationale. / © Marine nationale / Montage France 3

Un hélicoptère et un patrouilleur de la Marine nationale, appuyés par une embarcation de la SNSM ont réalisé des recherches durant trois heures ce dimanche au large de la Côte d'Opale, suite à la découverte d'un bateau pneumatique échoué à Wissant, et 18 gilets de sauvetage à la dérive.

Par TM

Un dispositif important de recherches a été mis en place ce dimanche 20 janvier par la préfecture maritime de la Manche et de la Mer du Nord, suite à la découverte d'un bateau pneumatique échoué sur la côte à Wissant (Pas-de-Calais), avec de nombreux gilets de sauvetage qui partaient à la dérive. Une information de La Voix du Nord, confirmée par les autorités.

L'hélicoptère Dauphin et le patrouilleur Cormoran de la Marine nationale, appuyés par une embracation de la Société nationale de sauveteurs en mer (SNSM), ont quadrillé la zone pour rechercher d'éventuelles personnes à la mer


Aucune personne à la mer


Après trois heures de recherches, la préfecture maritime mis un terme à l'opération, considérant que tous les doutes avaient été levés. "Nous n'avons rien trouvé en mer, et le témoin nous a expliqué qu'il n'y avait personne dans le bateau, et qu'il avait vu les gilets partir à la dérive, sans personne autour. Des gilets tout neufs. C'est du matériel", explique une porte-parole de la préfecture maritime, qui indique par ailleurs qu'aucun signalement d'homme à la mer n'a été transmis au Cross Gris-Nez.

Au total 18 gilets de sauvetage ont été récupérés par la SNSM au large de Sangatte. Selon les autorités, ces découvertes sont "liées aux tentatives de traversée de migrants" qui se multiplient depuis l'automone. "Il s'agit peut-être d'une tentative avortée". "Ce n'est pas banal, c'est bien pour cela qu'on a fait une levée de doutes. Tout ce qui pouvait être fait a été fait" affirme la préfecture maritime.



 

Sur le même sujet

Caroline Sonrier offre un canard

Les + Lus

Les + Partagés